Cameroun : le SMIG en hausse

Selon le décret du Premier ministre rendu public le 23 février, cette revalorisation concerne les agents de l’État relevant du…

Selon le décret du Premier ministre rendu public le 23 février, cette revalorisation concerne les agents de l’État relevant du Code du Travail.

Le premier ministre a revu à la hausse le SMIG de 5% en valeur relative. En effet, l’on est passé de 41 865 Fcfa en 2023, à 43.969 Fcfa soit une hausse de 2 094 Fcfa en valeur absolue. Il faut noter que cette revalorisation ne concerne que les agents de l’État relevant du Code du Travail.

Le SMIG des travailleurs du secteur agricole et celui des autres acteurs sont pour le moment restés inchangés soit respectivement de 45 000 F et 60 000 Fcfa. Ce relèvement du Smig fait partie des promesses faites par le gouvernement début février, après avoir révisé à la hausse le prix du carburant.

Cette « légère » augmentation signifie que le gouvernement n’a pas donné une suite favorable aux organisations syndicales qui avaient proposé un Smig de 100 000 francs CFA. « Nous avons demandé la révision et la négociation des conventions collectives. C’est par là qu’on peut relever le niveau de vie de tous les travailleurs », a souligné Isaac Bissala, président confédéral de l’Union des Travailleurs du Cameroun. En plus, « nous avons demandé l’augmentation du SMIG à 100 000 F », a confié Pierre Louis Mouangue, président de la Confédération des Syndicats autonomes du Cameroun. C’était lors d’une réunion de concertations entre les syndicats et le ministère du Travail.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne WHATSAPP