CEMAC : voici la répartition des établissements financiers en 2022

Selon la Beac, l’année 2022 a été la véritable année de reprise après la crise sanitaire du covid- 19 qui…

Selon la Beac, l’année 2022 a été la véritable année de reprise après la crise sanitaire du covid- 19 qui a marqué et ralenti les activités bancaires et financières pendant la crise sanitaire de 2020 et 2021.

Au 31 décembre 2022, le système bancaire de la CEMAC comptait 52 banques commerciales en activité disposant de 738 succursales/agences. Ils se répartissaient comme suit : au Cameroun (15 banques, 384 agences pour 2 809 986 comptes), en Centrafrique (4 banques, 19 guichets pour 153 331 comptes), au Congo (10 banques, 112 guichets pour 588.701 comptes), au Gabon (7 banques, 83 guichets pour 507 153 comptes), en Guinée Equatoriale (5 banques, 58 guichets pour 310 837 comptes) et au Tchad (10 banques 82 guichets pour 314 850 comptes).

La CEMAC comptait en fin de l’année 2022, 9 établissements financiers gérant 87 333 comptes dont 7 au Cameroun (19 guichets pour 84 099 comptes) et 2 au Gabon (5 guichets pour 3 234 comptes). A fin 2022, le secteur de la microfinance de la CEMAC comptent 431 établissements de microfinance (EMF) gérant 3 407 561 comptes, agréés et en activité, répartis entre le Cameroun (402 EMF pour 1 987 829 comptes) 1, le Congo (866 477 comptes), le Gabon (234 819 comptes) la Centrafrique (97 211 comptes) et le Tchad (221 255 comptes).

Les premiers établissements de paiement de la CEMAC ont été agréés. A la fin de l’année 2022, on en comptait 5 dont 1 au Cameroun, 2 au Congo, 1 au Gabon et 1 au Tchad. La CEMAC comptait 87 516 780 comptes bancaires et de paiement à la fin de
l’année 2022. Avec la normalisation des comptes de paiement aux formats IBAN/RIB intervenue en 2021, le taux de bancarisation brute (compte non tenu de la multibancarisation) de la CEMAC s’élève à 145% (taux théorique sur la population totale. Nombre de compte rapporté à la population totale). L’analyse de ce taux devra être corrigée au regard d’une part de la population de plus de 15 ans et d’autre part de la multibancarité (il est fort probable que les titulaires de comptes bancaires et de comptes EMF, soient aussi titulaires de compte de monnaie électronique). Le taux de bancarisation réelle pourrait être approximé à +63% de la population totale.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne