Préparation de la 13è conférence ministérielle de l’OMC : le Cameroun représente l’Afrique

Le ministre camerounais du Commerce, 𝗟𝘂𝗰 𝗠𝗮𝗴𝗹𝗼𝗶𝗿𝗲 𝗠𝗯𝗮𝗿𝗴𝗮 𝗔𝘁𝗮𝗻𝗴𝗮𝗻𝗮, a  représenté le Groupe Africain lors d'une Mini-ministérielle virtuelle tenue ce…

Le ministre camerounais du Commerce, 𝗟𝘂𝗰 𝗠𝗮𝗴𝗹𝗼𝗶𝗿𝗲 𝗠𝗯𝗮𝗿𝗴𝗮 𝗔𝘁𝗮𝗻𝗴𝗮𝗻𝗮, a  représenté le Groupe Africain lors d’une Mini-ministérielle virtuelle tenue ce 28 novembre 2023.

Dans le cadre de la préparation de la 13e Conférence Ministérielle de World Trade Organization (OMC)  qui se tiendra en février 2024 aux Émirats Arabes Unis, le ministre camerounais du Commerce, 𝗟𝘂𝗰 𝗠𝗮𝗴𝗹𝗼𝗶𝗿𝗲 𝗠𝗯𝗮𝗿𝗴𝗮 𝗔𝘁𝗮𝗻𝗴𝗮𝗻𝗮, a représenté le Groupe Africain lors d’une Mini-ministérielle virtuelle tenue ce 28 novembre 2023.
En sa qualité de ministre du Commerce du Cameroun et de ministre Coordonnateur du Groupe Africain de l’OMC, composé de 44 États-membres, 𝗟𝘂𝗰 𝗠𝗮𝗴𝗹𝗼𝗶𝗿𝗲 𝗠𝗯𝗮𝗿𝗴𝗮 𝗔𝘁𝗮𝗻𝗴𝗮𝗻𝗮 a exposé la position du Groupe Africain sur cette problématique essentielle pour les nations africaines. Le ministre a souligné que l’agriculture ne devait pas être traitée uniquement comme une question commerciale, mais qu’elle devait également prendre en compte l’aspect fondamental de la sécurité alimentaire, qui s’est révélé crucial lors des récentes crises mondiales, telles que la pandémie de Covid-19 et la crise en Ukraine.
Par ailleurs, Luc Magloire Mbarga Atangana a fait part de son inquiétude concernant la forte concentration de la production agricole dans certains États, exposant ainsi les risques d’une dépendance excessive aux importations alimentaires et d’une vulnérabilité accrue vis-à-vis des crises futures. Selon lui, il est primordial que la 13e Conférence ministérielle produise des résultats crédibles pour répondre efficacement aux défis mondiaux, en particulier ceux auxquels les économies en développement, notamment sur le continent africain, sont confrontées.
Au cours de cette réunion virtuelle, il a souligné que se contenter d’un « mini-paquet » lors de la Conférence Ministérielle, au détriment de mesures systémiques et durables permettant de traiter efficacement la sécurité alimentaire et décrédibiliserait l’OMC. Il a également reconnu que toutes les préoccupations ne pourraient pas être résolues avant la Conférence. Cependant, il a insisté sur l’importance de donner la priorité aux mandats qui renforceraient la résilience des pays en développement, en particulier les pays en développement importateurs Nets de Produits Agricoles (PDINPA) et les pays moins avancés (PMA), face aux crises futures.
Le ministre a souligné que les questions relatives aux outils pour faire face à l’insécurité alimentaire et aux crises devraient être prioritaires, compte tenu de la gravité de la situation dans les pays en développement.
Cette réunion, qui a réuni les acteurs clés des questions liées au commerce dans les pays membres de l’OMC, vise à rechercher des compromis sur des questions cruciales, notamment celle de l’agriculture, en vue d’assurer le succès des échanges lors de la prochaine Conférence ministérielle. Il convient de noter que le Cameroun accueillera la 14e Conférence Ministérielle de l’OMC, une reconnaissance de l’importance du Cameroun dans le paysage commercial mondial.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne