Cameroun : Coca cola revient sur le marché

Florian Djoubissie l’a annoncé sur LinkedIn il y a trois jours. Jacqueline Dongmo, fondatrice de Gracedom Invest est le 2e…

Florian Djoubissie l’a annoncé sur LinkedIn il y a trois jours.

Jacqueline Dongmo, fondatrice de Gracedom Invest est le 2e opérateur économique camerounais à décrocher le contrat de production et de commercialisation des produits Coca-Cola en Afrique, après la fin de la collaboration entre la firme agroalimentaire américaine et le groupe brassicole français Castel et ses filiales africaines.

« Après avoir structuré et financé le projet de Coca-Cola Gracedom, nous sommes heureux de vous annoncer le début de la phase de commercialisation ». C’est l’annonce publiée le 27 février par Florian Djoubissie, le directeur de la banque de détail chez BgfiBank, l’un des financiers du projet.

Pour en arriver là, les actionnaires de cette entreprise (Jacqueline Dongmo, qui contrôle Gracedom Invest, et des privés camerounais) ont dû lever 50 milliards de FCFA pour l’installation de trois lignes de production des sodas de marques Coca-Cola, Fanta et Sprite et l’achat du matériel roulant pour la distribution des mêmes produits.

Les ressources ont été mobilisées à travers un apport des actionnaires et des prêts bancaires contractés notamment auprès de la Commercial Bank Cameroun (CBC) et la BGFIBank Cameroun.

La Commercial Bank Cameroun (CBC) et la BGFIBank Cameroun affirment avoir été séduites par la viabilité du projet et son impact socioéconomique (création de 3 000 emplois directs et indirects projetée). Coca-Cola Gracedom Bottling Company vise 7% de parts de marché des sodas sur la première année et 30% au bout de cinq ans, selon des confidences faites au magazine Jeune Afrique.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne