Cameroun : la Foire internationale des affaires et du commerce est lancée

La 2e édition de la Foire internationale des affaires et du commerce (FIAC) a été lancée le 2 novembre à…

La 2e édition de la Foire internationale des affaires et du commerce (FIAC) a été lancée le 2 novembre à Douala sous la conduite du ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana.

L’acte 2 de la Foire internationale des affaires et du commerce (FIAC) s’est ouvert hier 02 novembre 2023 à Douala sous le thème « le commerce, levier de la relance économique, de l’industrialisation et de l’intégration régionale ». Il s’inscrit dans la Stratégie Nationale de Développement 2020-2030 du Cameroun. Il met en avant le concept fondamental de l’import-substitution et la valorisation du local content, en promouvant les produits « Made in Cameroon« . Selon le ministère du commerce, cette approche s’inscrit également dans la logique de la Zlecaf, avec son slogan originel « Produire pour l’Afrique, Consommer africain« .

Représentant le premier ministre, Luc Magloire Atangana Mbarga, ministre du commerce a souligné l’importance de ce thème qui rappelle les fondements du multilatéralisme commercial, basé sur la stimulation des échanges commerciaux inter-États pour promouvoir le développement des pays, et non pas simplement le commerce en lui-même. Il met en garde contre l’utilisation du commerce comme un instrument d’asservissement et d’appauvrissement des plus faibles au profit des intérêts économiques dominants.

La Foire internationale des affaires et du commerce se veut un cadre de renforcement de l’intégration économique et des échanges commerciaux intra-régionaux. En effet, elle vise trois objectifs: les expositions-ventes; les rencontres B to B; le coaching et le mentorat.

La Foire Internationale des Affaires et du Commerce de Douala se présente donc comme un repère de ce nouveau monde à construire, réunissant tous les acteurs de la discipline commerciale, des grandes enseignes aux petits commerçants, en passant par les champions de l’industrie, les PME et PMI, et même les acteurs du secteur informel. L’objectif est de stimuler et favoriser l’émergence de produits locaux authentiques, répondant en premier lieu aux besoins domestiques, avant de s’ouvrir vers l’extérieur selon le principe des « cercles concentriques de solidarité ».

Suivez l'information en direct sur notre chaîne