Cameroun-Médias : propos violents dans les débats télévisés, le CNC émet un ultime avertissement

Le Conseil national de la Communication met en garde les animateurs de programmes interactifs dans lesquels les intervenants multiplient des…

Le CNC rappelle les animateurs de débats télévisés à l’ordre

Le Conseil national de la Communication met en garde les animateurs de programmes interactifs dans lesquels les intervenants multiplient des attitudes inappropriées.

« Ecoute Boney je peux te gifler ! je peux te gifler là… Ah mouf ! Chien (…) », a-t-on suivi le dimanche 17 septembre 2023 au cours de l’émission Club d’élites sur Vision 4 télévision. Des propos avancés par le Pr. Jean Bahebeck, universitaire et membre de l’Union des populations du Cameroun (UPC), à l’endroit du présentateur du programme, Boney Philippe. Cette bourde n’a pas manqué de susciter au sein de l’opinion des critiques et la déception à l’encontre du médecin chirurgien orthopédiste.

C’est sans doute l’une des principales raisons de la sortie mesurée du Conseil national de la communication. Dans un communiqué en date du 19 septembre, cette instance de régulation déclare avoir observé dans les contenus des émissions de débats et de programmes interactifs, « la généralisation des attitudes et des propos pour le moins discourtois, abjects, indécents et violents ». Selon l’organe, cet état de fait qui ne cadre pas avec la fonction des médias, est de nature à engager la responsabilité des animateurs de programmes concernés.

Ainsi, le CNC appelle les professionnels de médias au respect de l’obligation « de procéder à un choix conséquent de leurs panélistes et de veiller à un encadrement professionnel de leurs émissions ». Le respect de cette exigence vise à éviter « la prolifération des joutes langagières épiques, d’attitudes insolites et inappropriées qui sont de plus en plus présents dans les contenus audiovisuels ».

Au cas contraire, les contrevenants vont désormais écoper es sanctions qui vont de l’avertissement à la suspension temporaire des professionnels de médias, de leurs programmes, des supports médiatiques, de leurs promoteurs, à l’interdiction d’émettre.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne