Togo : les préparatifs du 9ème Congrès panafricain en gestation

En prélude à ce colloque, le Togo organise une cérémonie officielle de lancement et de présentation de l’événement à Lomé…

En prélude à ce colloque, le Togo organise une cérémonie officielle de lancement et de présentation de l’événement à Lomé le 22 mai 2023.

Afin d’assurer la continuité politique et historique du mouvement panafricain, l’Union Africaine et La République Togolaise co-organisent le 9ème Congrès panafricain à Lomé (Togo) en 2024 sur le thème : «L’ambition du panafricanisme mobiliser les ressources, fédérer les énergies et se réinventer pour agir ». Pour préparer et mobiliser les acteurs et participants de ce 9ème Congrès, le Togo organise une cérémonie officielle de lancement et de présentation de l’événement le 22 mai à Lomé.

Cet événement international sera l’opportunité privilégiée pour les africains vivants sur le continent, la diaspora et les afrodescendants de se retrouver et d’échanger. Il permettra d’inventer des solutions innovantes et pertinentes destinées à améliorer la participation et la représentativité de l’Afrique dans la gouvernance mondiale ainsi que son implication dans les nécessaires réformes des institutions internationales.

Cette conférence panafricaine se tiendra dans le cadre de «La décennie des racines africaines», une initiative du Togo, incluant actuellement 15 pays membres. L’idée est de faire des diasporas africaines, des acteurs de premier plan du développement du continent.

Ainsi, il s’agira notamment, de créer « une occasion privilégiée pour les Africains vivant sur le continent et hors de celui-ci (la diaspora et les afrodescendants) de s’interroger notamment sur la question de leur devenir humain, politique, culturel, social et sociétal, dans un monde de plus en plus instable, en panne de responsabilité collective et de gouvernance collective impliquant l’Afrique. », précise le chef de la diplomatie togolaise, Robert Dussey.

«Les pays africains devront réfléchir sur comment inventer une forme d’association humaine, une organisation politique et de nouvelles visions afin de définir ce qu’ils veulent et peuvent pour eux-mêmes et par eux-mêmes (africaphonie) aux côtés d’autres acteurs majeurs de l’économie mondiale et de la scène politique internationale», ajoute-t-il.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne