Cameroun : la société de mines veut produire l’eau minérale

Pour cela, l’entreprise à capitaux publics entend construire une usine à Ekolkang, village situé à une dizaine de kilomètres de…

Pour cela, l’entreprise à capitaux publics entend construire une usine à Ekolkang, village situé à une dizaine de kilomètres de la ville de Mélong.

La sonamines veut produire de l’eau minérale. Les démarches à cet effet, ont été engagées et l’entreprise devrait à terme compétir sur le marché de l’eau minérale contrôlé actuellement par Sources du Pays et SEMC

Concrètement,  ce projet va permettre à cette société à capitaux publics créée le 14 décembre 2020, de débarquer sur un marché de l’eau minérale déjà très concurrentiel au Cameroun, et contrôlé depuis l’année 2016 par la société Source du Pays, qui produit notamment la marque Supermont.

Car, leader du marché des eaux minérales pendant plusieurs années, avec sa marque « Source Tangui », la SEMC a perdu sa place dès l’année 2016 au profit de Source du Pays. Cette entreprise, revenue sur le marché après quelques années d’incertitudes, a clôturé cette année-là avec environ 52% de parts du marché.

« la Société des eaux minérales du Cameroun qui continue sa marche en avant vers la récupération de ses parts de marché, le retour de la performance et de la rentabilité, a renoué en 2019 et 2020 avec des résultats positifs. 331 millions de francs CFA de bénéfice en 2020 contre 79 millions en 2019 ».

En rappel, la Sonamines a pour mission de développer et de promouvoir le secteur minier et de gérer les intérêts de l’État dans ce domaine. Les hydrocarbures, qui sont de la compétence de la Société nationale des hydrocarbures (SNH), et les carrières, dont la gestion devra incomber aux communes conformément au Code général des collectivités territoriales décentralisées (CTD), sont exclus de son champ de compétence.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne