Formol dans les produits au Cameroun : le Gabon renforce la sécurité aux frontières

L’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (Agasa) assure que les contrôles rigoureux sont effectués sans discontinuité aux frontières. Le 11 juillet…

L’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (Agasa) assure que les contrôles rigoureux sont effectués sans discontinuité aux frontières.

Le 11 juillet 2023, Max Mbella Edjenguele, le sous-préfet de la ville de Dschang, chef-lieu du département de la Menoua, région de l’Ouest, mettait en garde les commerçants véreux sur l’usage du formol pour faire mûrir des produits destinés à la commercialisation et la consommation.

Suite à cette information inquiétante, le Gabon a réagi. L’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (Agasa) dirigée par Alia Mahéva Bongo Ondimba a publié un communiqué le 25 juillet 2023, pour rassurer les Gabonais sur l’utilisation du formol dans le mûrissement et la conservation des produits de grande consommation venus du Cameroun, tels que la banane-plantain, l’ananas, les tomates, les oranges, les avocats, les pastèques.

Elle annonce la mise en place d’un de surveillance pour la recherche du formol à travers l’utilisation des kits de détection rapide. Le plan, explique l’agence, consistera à réaliser des tests sur des fruits et légumes. Il sera mis en œuvre au niveau de la frontière avec le Cameroun où tout résultat positif à la présence du formol sera suivi du refoulement des produits ; et dans les marchés de Libreville où les produits dangereux détectés dans les locaux d’entreposage ou sur les étals seront détruits. « Cette surveillance sera également étendue aux denrées et produits alimentaires tels que les produits de la pêche », a fait savoir l’Agasa.

Dans son communiqué, l’Agasa indique néanmoins que ces événements se déroulent dans «la région limitrophe avec le Nigéria et éloignée de nos zones d’approvisionnement situées plutôt dans le sud dudit pays et proches de la frontière Aban-Minkoo». « Par conséquent, les citoyens gabonais sont très peu exposés à ce risque », rassure l’Agasa qui appelle les consommateurs à la vigilance et au signalement de tout produit suspect ou comportement douteux des commerçants.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne