Washington exclut quatre pays africains de l’Agoa

Joe Biden a annoncé que l'Ouganda, le Gabon, le Niger et la République centrafricaine seraient expulsés du territoire. Le gouvernement…

Joe Biden a annoncé que l’Ouganda, le Gabon, le Niger et la République centrafricaine seraient expulsés du territoire.

Le gouvernement américain réfléchit sur la possibilité d’exclure 4 pays du programme commercial de l’African Growth and Opportunity Act (AGOA). L’annonce a été faite ce lundi 30 octobre 2023 par le président américain Joe Biden, qui fixe la date de cette décision en réflexion à compter du 1er janvier 2024.

Ainsi, dès 2024 le Gabon, le Niger, l’Ouganda et la Centrafrique seront exclus du programme américain AGOA, programme facilitant l’accès à son marché. Washington les accuse « de violations flagrantes » et d’absence de « progrès continus » en matière de protection des droits de l’Homme, des travailleurs, du respect des principes de l’État de droit.

Plus tôt, le gouvernement américain avait publié un avis aux entreprises pour informer les entreprises , les particuliers et d’autres entités américaines des risques commerciaux en vertu de la loi anti-homosexualité récemment promulguée en Ouganda.

Malgré un engagement intensif entre les États-Unis et la République centrafricaine, le Gabon, le Niger et l’Ouganda, ces pays n’ont pas réussi à répondre aux préoccupations des États-Unis concernant leur non-respect des critères d’éligibilité de l’AGOA”, a déclaré le président Biden dans une lettre au Président de la Chambre des représentants des États-Unis.

Cas du Cameroun

Le ministre camerounais de l’Economie Alamine Ousmane Mey a annoncé en avril 2023 avoir relancé les pourparlers avec Washington en vue de rejoindre l’AGOA, l’initiative commerciale phare des Etats-Unis avec l’Afrique. Pour Alamine Ousmane Mey, l’un des moyen pour éviter le surendettement du Cameroun serait de réintégrer l’Agoa. L’ancien président Donald Trump avait suspendu le Cameroun du programme fin 2019 en raison de « violations flagrantes et persistantes des droits de l’homme » par les forces de sécurité camerounaises.

En mémoire, ce programme initié par les USA en l’an 2000 accorde aux exportations des pays éligibles un accès en franchise de droits au vaste marché américain. L’AGOA doit expirer en septembre 2025, mais des discussions sont déjà en cours pour son éventuelle prorogation.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne