Cameroun : 100 millions de dollars de la Banque mondiale pour la numérisation du secteur agricole

La Banque mondiale a accordé 100 millions de dollars au Cameroun pour financer le Projet d’accélération de la transformation numérique…

La Banque mondiale a accordé 100 millions de dollars au Cameroun pour financer le Projet d’accélération de la transformation numérique (PATNUC).

Le Projet d’accélération de la transformation numérique au Cameroun (PATNUC)vient d’être officiellement lancé par le ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel) qui pilote sa mise en œuvre conjointement avec le ministère en charge de l’Agriculture et du Développement rural (Minader) et celui de l’Élevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia).

le PATNUC a pour objectif initial le développement de solutions numériques pour stimuler la productivité agricole du pays. Il vise à étendre l’accès à Internet et à améliorer les compétences numériques des exploitations agricoles, tant en milieu urbain que rural.

Le PATNUC vise dans un premier temps le développement des solutions numériques pour booster la productivité agricole de ce pays d’Afrique centrale. Concrètement, il s’agira pour les autorités camerounaises d’étendre l’accès à internet et d’améliorer les compétences digitales des exploitations agricoles aussi bien en zones urbaine que rurale.

« Nous allons donc développer des applications spécifiques aux cultures vivrières et stimuler l’emploi et l’entrepreneuriat des jeunes. Le but est de doper le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour soutenir la Stratégie nationale de développement (SND30) », indiquent les autorités camerounaises. Cette transformation favorisera le développement l’intelligence artificielle (IA) et de l’internet des objets (IoT) afin d’optimiser les récoltes, réduire les quantités de déchets dans les fermes et augmenter les revenus des agriculteurs.

En rappel, en 2021, la Banque mondiale avait déjà prêté 200 millions de dollars au gouvernement camerounais pour renforcer les techniques agricoles dans la région de l’Extrême-Nord, qui est confrontée à la sécheresse et à la fracture numérique.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne