Cameroun : 40 milliards de FCFA divisent l’ambassadeur français et un ministre

Le ministre camerounais Paul Tasong déclare attendre le versement de cette somme promise par la France dans le cadre du…

Désaccord autour de 40 milliards de la France

Le ministre camerounais Paul Tasong déclare attendre le versement de cette somme promise par la France dans le cadre du Plan de reconstruction des régions en crise. L’ambassadeur Christophe Guilhou soutient que la France en a donné plus.

Entre le coordonnateur du Plan présidentiel pour la reconstruction et le développement (Pprd) des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et l’ambassadeur de France Au Cameroun, les paroles sont discordantes. Le 08 juillet 2022, à l’occasion de la quatrième session d’évaluation des 18 premiers mois du Pprd à l’auditorium des services du Premier ministre, Paul Tasong déclare que la contribution de la France reste attendue.

Celle-ci, annoncée en octobre 2019 par le ministre de l’Europe et des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian de l’époque, s’élève à 40 milliards de FCFA. Une déclaration qui montre que le Plan pourrait encore multiplier les réalisations si toutes les promesses sont tenues.

Or, cette nouvelle qui crée une sorte de polémique au sein de l’opinion, ne rencontre pas l’assentiment du partenaire historique du Cameroun. Par la voix de son ambassadeur, la France dément l’information.

« Contrairement à ce qui a été dit, la France n’a jamais renié les engagements qui ont été annoncés par l’ancien ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, lors de sa visite qu’il a effectué au Cameroun en octobre 2019. Depuis sa visite, et pour les prochaines années, la France aura consacré plus de 40 milliards de francs Cfa au développement et à la reconstruction du NOSO. 40 milliards de CFA, la polémique est close ».

Ainsi répond Christophe Guilhou le 14 juillet 2022 lors de la célébration de la fête nationale de France à sa résidence à Yaoundé. Plusieurs membres du gouvernement camerounais prenaient part à cette cérémonie.

Suite à cette réplique, il est difficile à présent de savoir de quel côté se trouve la vérité. Néanmoins, dans son discours de circonstance le 14 juillet dernier, l’ambassadeur a énoncé une suite de réalisations de la France au Cameroun.

C’est par exemple dans le secteur éducatif, avec la signature de 30 conventions entre les instituts français et camerounais, la délivrance de 1700 visas d’étudiants en 2020, 2500 et 2021 et 3500 en 2022 ; la réalisation du barrage de Nachtigal (17 milliards de Fcfa) dont Proparco est le principal financier, etc.

Pour rappel, ce désaccord éclate au moment où le chef de l’Etat français est annoncé au Cameroun. Emmanuel Macron effectuera une visite de deux jours du 25 au 26 juillet 2022 à Yaoundé.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne