Activités institutionnellesPrésidence




Cameroun : le discours de Paul Biya en trois points

Le président de la République du Cameroun s’est adressé à la jeunesse ce 10 février 2022 à l’occasion de la…

Paul Biya s’est adressé à la jeunesse du Cameroun

Le président de la République du Cameroun s’est adressé à la jeunesse ce 10 février 2022 à l’occasion de la 56è édition de la fête de jeunesse. Dans son adresse, le chef de l’Etat a abordé trois points essentiels : la Can 2021, l’emploi et le numérique.

Comme chaque 10 février veille de la célébration de la fête de la jeunesse, le président de la République s’adresse à ses jeunes compatriotes. Ce jeudi 10 février 2022, Paul Biya n’a pas dérogé à la pratique. En vingt minutes, le chef de l’Etat a délivré son message décliné en trois points essentiels.

Can Total Energies 2021, un grand succès

Pour le président de la république, l’événement tenu en terre camerounaise du 09 janvier 2021 au 06 février 2022 a été un grand succès. Ce succès, dit-il, honore le Cameroun et toute l’Afrique. Cette compétition footballistique qui a réuni 24 équipes a été, « un grand moment de communion pour tous », malgré le drame d’Olembé et l’objectif non atteint des Lions indomptables.

Le président de la République a salué la mémoire des 08 personnes décédées des suite d’une bousculade à l’entrée du stade Olembé le 24 janvier 2021, tout en souhaitant un prompt rétablissement aux blessés. Aux Lions, il a réitéré ses félicitations tout en les exhortant à mieux se préparer pour les prochaines échéances à l’instar des barrages en vue du mondial qatari 2022.

600 000 emplois sont prévus chaque année

Pour répondre aux préoccupations liées à l’emploi des jeunes, le gouvernement a initié plusieurs actions. Paul Biya a saisi l’occasion pour faire une série de rappels des initiatives engagées. C’est le cas du Plan triennal spécial-jeunes. Selon le président, cette initiative « a permis de financer 8430 projets, 119 clusters économiques, 132 villages pionniers et la création de 22 000 emplois directs ».

A cela s’ajoute la construction d’une quarantaine de Centres multifonctionnels de promotion des jeunes, la mise en place de l’Observatoire national de la jeunesse, ainsi que l’insertion des jeunes de la diaspora. Tout compte fait, 190 milliards ont été débloqués en 2021 au profit des initiatives en faveur de l’emploi. Ces moyens visent à atteindre l’objectif du Plan d’action prioritaire à l’horizon 2030 qui prévoit la création de 600 000 emplois par an.

Pour résoudre l’épineuse équation de financement de l’auto-emploi à travers la création des Petites et Moyennes entreprises, le chef de l’Etat annonce la mise sur pied du Fonds de garantie en faveur des jeunes entrepreneurs. Cependant, le pays fait encore face à un défi de compétences. Et pour relever ce challenge, le président a créé en janvier 2022, trois nouvelles universités à Garoua, Ebolowa et Bertoua.

Le numérique, une aubaine à saisir

Le premier Camerounais encourage davantage les jeunes à saisir les opportunités qu’offrent « les communications digitales ». Il les engage à se montrer davantage « plus inventifs et créatifs dans le secteur de l’économie numérique, qui offre de belles perspectives d’avenir ». En félicitant certains jeunes pour la maîtrise des outils digitaux, le président dénonce les dérives observées sur les réseaux sociaux. Il invite par conséquent les jeunes à faire « un usage responsable, instructif et constructif des réseaux sociaux ».

Avant de clore son propos, Paul Biya a égrainé une suite d’exhortations à l’attention des jeunes. Comme un père, il invite ces derniers à saisir les opportunités qui découlent de la transformation du pays ; à préserver la paix, l’unité nationale, la stabilité des institutions. Il exhorte les jeunes à s’approprier davantage les acquis tels le patriotisme, le civisme, le respect de l’intérêt général et la promotion de l’image du Cameroun comme Francis Ngannou, Francis Tchoffo et Eric Salvador Tchouyo.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne