Cameroun-pénurie de carburant : les autorités rassurent

Si les automobilistes se plaignent depuis plusieurs jours de l'absence de carburant à la pompe, les autorités parlent d'un problème…

Si les automobilistes se plaignent depuis plusieurs jours de l’absence de carburant à la pompe, les autorités parlent d’un problème de logistique.

La capitale du Cameroun, Yaoundé fait face à une pénurie de carburant à la pompe depuis le début de semaine. Le super sans plomb et le pétrole lampant sont les plus touchés par cette pénurie. Les quelques stations-services dans la capitale camerounaise qui disposent encore de ces deux carburants, sont prises d’assaut avec de longues files d’attente.

Le ministère camerounais de l’Eau et de l’Energie évoque des problèmes «logistiques» pour justifier cette pénurie de carburants, précisant que «le bateau devant transporter le carburant a accusé quelques jours de retard, ralentissant la chaîne d’approvisionnement».

De son côté, dans un entretien avec CRTV, Gabriel Eteki Ebokolo, Directeur général adjoint de la Société camerounaise des Dépôts Pétroliers (SCDP) assure que le Cameroun dispose de stocks suffisants. « Je voudrais au nom de Mme le directeur général de la Société Camerounaise des Dépôts Pétroliers (SCDP), rassurer toutes les populations, particulièrement celles de Yaoundé qu’il n’y a pas de problème de disponibilité de produits ni à Yaoundé ni sur l’ensemble du territoire », a déclaré Gabriel Eteki Ebokolo, directeur général adjoint de la SCDP.

Du côté du ministère du Commerce, sous l’impulsion du ministre du Commerce, 𝗟𝘂𝗰 𝗠𝗮𝗴𝗹𝗼𝗶𝗿𝗲 𝗠𝗯𝗮𝗿𝗴𝗮 𝗔𝘁𝗮𝗻𝗴𝗮𝗻𝗮, les équipes du ministère du Commerce sont mobilisées ces dernières semaines pour traquer les spéculateurs et assurer le bon fonctionnement du marché du carburant. Des descentes inopinées sont effectuées dans plusieurs stations-service, afin de vérifier que le carburant était servi normalement et d’identifier d’éventuelles pratiques abusives. 

𝗕𝗮𝗿𝗯𝗮𝗿𝗮 𝗔𝗹𝗶𝗻𝗲 𝗘𝗹𝗲𝗺𝘃𝗮-𝗔𝗺𝗮𝗻𝗮, Chef de la Brigade Nationale des Contrôles et de la Répression des Fraudes au Ministère du Commerce, a souligné au cours de la descente de ce 29 novembre, l’importance de ces actions : « 𝘕𝘰𝘶𝘴 𝘢𝘷𝘰𝘯𝘴 𝘱𝘢𝘳𝘤𝘰𝘶𝘳𝘶 𝘱𝘭𝘶𝘴𝘪𝘦𝘶𝘳𝘴 𝘴𝘵𝘢𝘵𝘪𝘰𝘯𝘴 𝘥𝘢𝘯𝘴 𝘭𝘦 𝘤𝘢𝘥𝘳𝘦 𝘥𝘦𝘴 𝘥𝘦𝘴𝘤𝘦𝘯𝘵𝘦𝘴 𝘲𝘶𝘦 𝘯𝘰𝘶𝘴 𝘢𝘷𝘰𝘯𝘴 𝘦𝘯𝘵𝘳𝘦𝘱𝘳𝘪𝘴𝘦𝘴 𝘴𝘶𝘳 𝘪𝘯𝘴𝘵𝘳𝘶𝘤𝘵𝘪𝘰𝘯 𝘥𝘶 𝘔𝘪𝘯𝘪𝘴𝘵𝘳𝘦 𝘥𝘶 𝘊𝘰𝘮𝘮𝘦𝘳𝘤𝘦. 𝘔𝘢𝘭𝘨𝘳é 𝘭𝘦𝘴 𝘵𝘦𝘯𝘴𝘪𝘰𝘯𝘴 𝘥’𝘢𝘱𝘱𝘳𝘰𝘷𝘪𝘴𝘪𝘰𝘯𝘯𝘦𝘮𝘦𝘯𝘵, 𝘭𝘦 𝘤𝘢𝘳𝘣𝘶𝘳𝘢𝘯𝘵 𝘳𝘦𝘴𝘵𝘦 𝘥𝘪𝘴𝘱𝘰𝘯𝘪𝘣𝘭𝘦, 𝘮ê𝘮𝘦 𝘴𝘪 𝘭𝘦𝘴 𝘲𝘶𝘢𝘯𝘵𝘪𝘵é𝘴 𝘱𝘦𝘶𝘷𝘦𝘯𝘵 ê𝘵𝘳𝘦 𝘪𝘯𝘧é𝘳𝘪𝘦𝘶𝘳𝘦𝘴 à 𝘭𝘢 𝘯𝘰𝘳𝘮𝘢𝘭𝘦. » Elle assure que le carburant, en particulier le super, est disponible dans les stations qui sont approvisionnées, et qu’elles servent régulièrement les usagers dans des conditions normales.

Ceci est fait quand le FMI, l’institution de Bretton Woods a pour sa part souligné, les décalages sur le coût réel de la subvention des produits pétroliers de 2022 et le report effectué en 2023. En effet, le Fonds monétaire international, dans le rapport de juin 2023 sur la 4ème revue du programme économique et financier du gouvernement, révélait que l’enveloppe de la subvention des produits pétroliers en 2022 a été sous-évaluée. «Le coût total de la subvention aux carburants en 2022 est estimé à plus de 900 milliards de FCFA (3,4 % du PIB), contre 600 milliards de FCFA (2,2% du PIB) dans le budget 2022 révisé», faisait savoir l’institution de Bretton Woods.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne