L’information est contenue dans un communiqué signé par le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe.

Le service de covoiturage Yango, très prisé dans les grandes villes du Cameroun est suspendu par le ministre des transports jusqu’à nouvel ordre.

Un communiqué signé de Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe indique qu »à l’issue  d’une mise en demeurre adressée aux opérateurs de la plateforme numérique Yango et des réunions d’évaluations tenues au ministère des transports, les activités de transport public de personnes opéré via la plateforme numérique Yango sont suspendues jusqu’à leur mise aux normes…« .

Saisissant l’occasion le chef de département de transport au Cameroun a invité les transporteurs clandestins en général et ceux voulant opérer à partir des plateformes numériques en partiulier à se conformer sans délai.

En effet, ce service a été lancé au Cameroun le 15 novembre 2021 et fonctionne désormais dans les grandes villes comme Yaoundé et Douala. Depuis lors, des milliers d’utilisateurs ont apprécié les avantages de Yango en tant que moyen sûr, confortable et abordable de se déplacer. Comme dans de nombreux pays, Yango travaille au Cameroun avec des partenaires locaux, des fournisseurs de transports qui travaillent avec des taxis agréés.

Cette décision de suspension n’est pas matière à satisfaire les clients de ce concept. « Yango pour moi c’est la sécurité et le prix est accéssible. Cette entreprise doit se mettre en règle pour ne pas perdre ses clients. Nous espérons les retrouver très vite sur la route », a indiqué Swesda une fidèle cliente de Yango.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne