Disparition de Tina Turner : les hommages affluents du monde entier

La chanteuse Tina Turner, « la reine du rock'n roll », est morte « paisiblement » mercredi à 83 ans des suites d'une longue…

La chanteuse Tina Turner, « la reine du rock’n roll », est morte « paisiblement » mercredi à 83 ans des suites d’une longue maladie dans sa maison près de Zurich, a annoncé son agent.

Celle qui affirmait n’avoir pas peur de vieillir, disait en avril au Guardian qu’elle espérait qu’on se souvienne d’elle comme de la « reine du rock’n roll ». Un pari largement gagné, tant ce surnom revient dans les nombreux hommages.

Magic Johnson, l’un des meilleurs basketteurs de l’histoire, s’est par exemple ému de la perte de la « légendaire reine du rock ». Mick Jagger, chanteur des Rolling Stones, a partagé sa tristesse après le décès de sa « merveilleuse amie ». Une artiste « tellement talentueuse », mais aussi « chaleureuse, drôle et généreuse », a-t-il dit. Le guitariste du groupe, Ronnie Wood, a également déploré la perte de la « reine du rock et de la soul », une « amie chère de notre famille ».

« Les termes « légendaire »« icône »« diva », et « superstar » sont souvent utilisés à tort et à travers, pourtant Tina Turner les incarne tous et tant d’autres », a rendu hommage Mariah Carey, soulignant en outre son talent sur scène et son rôle de « pionnière ». Une autre superstar de la chanson, Gloria Gaynor, a rappelé que Tina Turner avait « ouvert la voie à tant de femmes dans le rock, qu’elles soient noires ou blanches ».

La chanteuse béninoise Angélique Kidjo rappelle, sur RFI, aussi le côté humble de la superstar américaine. « J’ai fait une chanson avec elle [« Easy as Life », Ndlr] ou j’ai fait les chœurs et elle en parle dans une interview. Ça me touche énormément. C’est dingue quoi, cette humilité qu’elle a. C’est une claque qu’on doit tous prendre en se disant pour être grand, il faut être petit en même temps. » Le chanteur malien Salif Keita témoigne simplement son admiration par tweet avec quelques photos.

Hommage des présidents suisses et américains

L’émotion est partagée jusqu’aux sommets de l’État tant aux États-Unis qu’en Suisse. Le président Joe Biden a salué dans un communiqué « la seule femme à gagner dans les catégories pop, rock, et RnB » aux Grammy Awards, « signe de sa polyvalence, de sa créativité, et de sa vaste popularité » auprès de différents publics. Pour le président de la Confédération suisse Alain Berset, « avec la mort de Tina Turner, le monde a perdu une icône ». « Mes pensées vont aux proches de cette femme impressionnante qui avait trouvé en Suisse une deuxième patrie », a-t-il ajouté dans un tweet.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne