Finance : le patron de la microfinance Cecil suspendu

Il est reproché à Désiré Batamke la violation de plusieurs articles du règlement de la Cobac de 2017 relatif au…

Il est reproché à Désiré Batamke la violation de plusieurs articles du règlement de la Cobac de 2017 relatif au gouvernement d’entreprise dans les établissements de microfinance.

Désiré Batamke, président du conseil d’administration (PCA) et administrateur de la Caisse d’épargne et de crédit pour les initiatives locales (Cecil), a été suspendu « à titre conservatoire » de ses fonctions.

Il est reproché à Désiré Batamke la violation de plusieurs articles du règlement de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac) de 2017 relatif au gouvernement d’entreprise dans les établissements de microfinance.

D’après le Minfi, les agissements du PCA étaient contraires aux intérêts de la Cecil et des épargnants. Et pourtant l’article 8 du règlement Cobac de 2017 relatif au gouvernement d’entreprise dans les établissements de microfinance prévoit que le conseil d’administration a l’obligation d’agir en toutes circonstances dans l’intérêt de l’établissement et des épargnants. En plus, le processus de désignation Désiré Batamke comme PCA est jugé irrégulier par le Minfi.

Créée en 2007, la microfinance Cecil est une société coopérative qui finance les secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de la transformation, de la prestation de services, du commerce et de l’artisanat. La suspension de Désiré Batamke aura certainement un impact sur la gestion de la microfinance et les épargnants devront suivre de près l’évolution de la situation.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne