Santé




Le Cameroun annonce le début de la couverture santé universelle (officiel)

C’est dans la localité de Mandjou dans la région de l’Est que Manaouda Malachie procédera  ce 12 avril au lancement…

Une conférence médicale nationale annoncée

C’est dans la localité de Mandjou dans la région de l’Est que Manaouda Malachie procédera  ce 12 avril au lancement de la phase 1 de la couverture santé universelle.

Plusieurs fois annoncés, plusieurs reportés, c’est désormais officiel. Le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, procédera au lancement officiel de la phase 1 de la couverture santé universelle « le mercredi 12 avril 2023 à 10 h, dans la localité de Mandjou par Bertoua, dans la région de l’Est », annonce le chef de la cellule de communication de ce département ministériel, Clavère Nken, dans un communiqué publié lundi 10 avril. Ce lancement avait été annoncé le 7 avril dernier par les autorités sanitaires de la région de l’Est.

Le communiqué ne précise cependant pas les raisons de ce nouveau report. Il s’agit du deuxième raté, après celui de 2022. À l’Est, les autorités locales assurent toutefois que tout est « prêt » pour le lancement de la phase pilote de la CSU. Selon le journal Échos Santé spécialisé notamment sur les questions de santé, une équipe est déjà sur le terrain pour procéder à l’enrôlement en ligne des premiers souscripteurs. Selon les données officielles, seulement 6,46 % de la population camerounaise est couverte par un mécanisme de protection sociale en santé.

Selon stopblablacam, la majorité ne fait partie d’aucun dispositif de protection du risque financier et continue de supporter les dépenses directes de santé à travers le paiement direct des soins. La CSU devrait d’une part rendre disponible des soins de santé de qualité sur toute l’étendue du territoire national et, d’autre part, organiser le financement de la demande de soins ou la protection sociale en santé afin que chaque individu puisse accéder aux soins de santé en cas de besoin, sans être confronté à des difficultés financières ou basculer dans la pauvreté en raison du coût des soins. La mise en œuvre de ce mécanisme est en chantier depuis 2015.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne