Sénégal : Bassirou Diomaye Faye nomme son mentor Oumane Sonko Premier ministre

La nomination intervient quelque temps après l’investiture du nouveau président de la République au cours d’une cérémonie dans la ville…

Le Sénégal a un nouveau Premier ministre

La nomination intervient quelque temps après l’investiture du nouveau président de la République au cours d’une cérémonie dans la ville de Diamnadio.

Le premier gouvernement se forme après Macky Sall au Sénégal. Le nouveau président de la République, Bassirou Diomaye Diakhar Faye a nommé Ousmane Sonko Premier ministre, peu après la sa prise de pouvoir le mardi 2 avril 2024. Par décret, le chef de l’Etat a désigné son mentor qui a œuvré pour son élection depuis l’invalidation de sa propre candidature à l’élection présidentielle. Sonko a proposé la candidature de Bassirou Diomaye à la place de la sienne. Le secrétaire général de la présidence de la République a lu l’acte nommant Sonko à la télévision nationale RTS.

Ousmane Sonko a réagi à la suite de sa nomination sur la même chaîne de télévision. « Je mesure l’importance de la confiance que le président Faye a placée en ma personne (…) C’est une lourde responsabilité, puisqu’il s’agira de coordonner justement cette action et de conduire les équipes qui devront travailler d’arrache-pied à la réalisation des objectifs que nous nous sommes assignés, dans le cadre effectivement de cette politique de la nation qui désormais s’articule autour de notre programme. Un programme que nous avons élaboré en commun, que nous avons présenté en commun aux Sénégalais et que nous avons défendu ensemble, intitulé « Pour un Sénégal souverain, juste et prospère ». A 49 ans, le nouveau Premier ministre se dit prêt à commencer sa mission en nommant dans les prochaines heures le tout premier gouvernement de l’ère Bassirou Diomaye.

Le peuple sénégalais a accueilli son nouveau président le mardi 2 avril au cours d’une cérémonie organisée en deux phases. La prestation de serment au Centre des expositions à Diamnadio où le chef de l’Etat devant le Conseil constitutionnel, les chefs d’Etat et de missions diplomatiques invités, a levé la main droite et posé la main gauche sur la Constitution pour prester serment. Puis, entouré de chevaux, il est allé au palais présidentiel à Dakar où le président sortant Macky Sall lui a remis, de manière symbolique, la clé du siège de la présidence.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne WHATSAPP