Société



C’est le bilan d’un accident de la circulation survenu ce 17 avril 2024 entre feu Tongolo et le carrefour de la présidence Etoudi.

Deux personnes, une de sexe masculin et l’autre de sexe féminin, ont perdu la vie de manière tragique ce mercredi en mi-journée. Les deux à bord d’une moto, ont fini leur course sous les roues d’un camion. Selon certains témoignages, ils tentaient d’échapper au contrôle des agents de la police municipale de la commune d’arrondissement de Yaoundé 1er. Le drame a eu lieu sur l’axe à sens unique, à quelques mètres de la mairie de Yaoundé 1er.

D’autres témoignages révèlent que les agents de la police municipale ont intercepté les occupants de la moto. Ils leur ont demandé une somme de 10 000 francs CFA. Ne voulant pas obtempérer, ils ont démarré la moto pour s’enfuir. Les agents de la mairie auraient soulevé l’arrière de la moto. Les occupants se sont retrouvés en bas du camion. L’irréparable s’en est suivi. L’incident a drainé une foule de conducteurs de motos mis en colère par la mort de leur collègue. Ces derniers ont barré la rue ainsi que l’entrée de la mairie.

Le préfet du Mfoundi, Emmanuel Mariel Djikdent a fait une descente sur les lieux pour calmer les ardeurs. Après avoir pris connaissance des faits, le patron du département a donné des instructions relatives au déploiement de police municipale. « Nous disons encore que la voix publique doit être tenue par les forces de police et de gendarmerie. Les municipalités sont chargées du bon ordre et non du maintien de l’ordre. Nous ne devons pas vivre dans une capitale où il y a des incidents provoqués. C’est une instruction que j’ai donnée. Plus de contrôle en dehors de la gendarmerie et de la police »

La circulation a pu être rétablie de manière progressive. Les conducteurs de motos massés à l’entrée de la mairie ont pu être dispersés grâce à l’intervention des patrouilles des forces de sécurité.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne WHATSAPP