â€ș Economie




Assassinat de Martinez Zogo : un mauvais signal pour les investisseurs selon le Gicam

Le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) a fait une sortie suite au meurtre de l'animateur radio Martinez Zogo. Pour le


Le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) a fait une sortie suite au meurtre de l’animateur radio Martinez Zogo.

Pour le Gicam, le meurtre de  Martinez Zogo, est le type d’évĂšnement susceptible de dĂ©courager les investissements dans le pays. « Le prĂ©sident du Gicam saisit l’occasion de cette monstrueuse tragĂ©die, pour rappeler que dans tous les pays, le premier moteur de l’investissement est la confiance qu’induit une sĂ©curitĂ© minimale assurĂ©e aux personnes et Ă  leurs biens par les pouvoirs publics… la peur que gĂ©nĂšre les insĂ©curitĂ©s de toutes natures, est un frein Ă  l’investissement aussi bien endogĂšne qu’étranger », a Ă©crit l’organisation dans un communiquĂ© datĂ© du 23 janvier 2023.

Il faut dire que le Gicam parle ainsi d’un pays qui est thĂ©Ăątre d’une guerre qui sĂ©vit dans les rĂ©gions anglophones depuis plus de cinq ans, avec des milliers de morts Ă  la clĂ© et d’inombrables dĂ©placĂ©s. Il faut par ailleurs noter la presence insistante de Boko Haram dans les rĂ©gions du septentrion.

Pour rappel, Martinez Zogo a Ă©tĂ© enlevĂ© dans la soirĂ©e du 17 janvier 2023 devant la brigade de gendarmerie de Nkol-Nkondi, dans la banlieue de YaoundĂ©, par des inconnus. Sa dĂ©pouille a Ă©tĂ© dĂ©couverte cinq jours plus tard par les riverains Ă  Ebogo III. Elle a Ă©tĂ© dĂ©posĂ©e Ă  la morgue de l’HĂŽpital central de YaoundĂ©. L’autopsie rĂ©alisĂ©e dans la foulĂ©e a rĂ©vĂ©lĂ© que le corps a subi de nombreux sĂ©vices, dont des mutilations.

 

Suivez l'information en direct sur notre chaĂźne