Cameroun : le député Jean Bernard Ndongo Essomba est mort

Le président du Groupe parlementaire Rdpc a tiré sa révérence ce vendredi 17 mars 2023, à l’hôpital général de Yaoundé,…

Jean Bernard Ndongo Essomba est mort

Le président du Groupe parlementaire Rdpc a tiré sa révérence ce vendredi 17 mars 2023, à l’hôpital général de Yaoundé, des suites de maladie.

Le groupe parlementaire du Rdpc à l’Assemblée nationale est orphelin. Son président, Jean Bernard Ndongo Essomba, député originaire de la Lékié, est décédé ce vendredi alors que le Parlement est réuni en session ordinaire depuis le 03 mars dernier. A la tête de ce Groupe parlementaire depuis 1992, le député a pris une pause en 1997 après sa défaite lors des élections internes au Rdpc dans sa circonscription d’origine. Il est réélu député en 2002 et désigné de nouveau à la tête du Groupe parlementaire Rdpc. Ce fut aussi le cas lors des législatives de juillet 2007, de septembre 2013 et de février 2020. Un poste qu’il occupe jusqu’à son décès.

Avant de quitter définitivement la scène, l’homme politique aura servi l’Union nationale camerounaise (Unc), le Rdpc et le Parlement pendant plusieurs décennies. En effet, en mai 1984, le président Paul Biya, agissant en qualité de président de l’Unc, le nomme au Comité central dudit parti alors qu’il est connu comme étant un homme d’affaires.

En mars 1985, lorsque l’Unc laisse la place au Rdpc, Jean Bernard Ndongo Essomba est  maintenu avec 64 autres personnalités, comme membre titulaire au Comité central du nouveau parti. En 1987, il est tête de liste à la commune rurale de Sa’a, un élan politique qui le conduit à l’Assemblée nationale à la suite des élections du mars  1992.

Homme d’affaires, Jean Bernard Ndongo Essomba était jusqu’à une date récente classé parmi les trois plus grands et plus anciens négociants de cacao au Cameroun. Selon les informations, il contrôlait les un quart des exportations de cacao au Cameroun. C’est dans le négoce des fèves de cacao qu’il a bâti son immense fortune. Mais, en 2021, les établissements Ndongo Essomba ont cédé leurs actifs à la société Teclar Cocoa de la firme américaine Cargill au Cameroun.

En sa qualité d’opérateur économique, il a apporté sa contribution à la Chambre de commerce, de l’Industrie et des mines. Il y a officié comme troisième vice-président jusqu’en 1984. Outre le négoce, l’homme d’affaires disposait de nombreuses entreprises de fourniture de services.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne