Cameroun : Yango a un concurrent

Le ministre des Transports autorise une plateforme camerounaise dénommée « Ongo » pour concurrencer le russe Yango.  « Ongo ». Cette initiative made in…

Le ministre des Transports autorise une plateforme camerounaise dénommée « Ongo » pour concurrencer le russe Yango.

 « Ongo ». Cette initiative made in Cameroun apporte des solutions ponctuelles aux déplacements urbains et interurbains des camerounais. Ceci, en leur fournissant un véhicule en quelques clics seulement. Il s’agit comme Yango d’un service de transport à la demande.

La plateforme a lancé ses activités depuis le 17 avril 2023 à Douala et Yaoundé. Mais, elle envisage dans un futur proche desservir toutes les 10 régions du pays.  « Pour un début nous allons d’abord étendre nos activités dans les capitales politique et économique du pays. Mais qu’à cela ne tienne, nous envisageons aussi d’être présent dans toutes les 10 régions que compte le Cameroun ».

 Ongo, ce nouveau service de commande de taxis en ligne, est un fruit de l’entreprise camerounaise Intelart Technology (IT) de Lamine Nyamoutet. Le concept se donne pour mission d’améliorer l’offre de transport urbain et interurbain dans leur pays d’origine en apportant le service de mise en relation d’usagers qui souhaitent se déplacer à travers le Cameroun avec des chauffeurs professionnels.

« Ongo est portée par des ingénieurs locaux associés à un collectif d’ingénieurs camerounais de la diaspora (France, Canada, Etats-unis, etc.) qui ont fait leurs études dans les plus grandes écoles d’ingénieurs à travers le monde », informent les promoteurs du projet. Ongo n’arrive pas dans un secteur vierge. Le marché de transport urbain à la demande est déjà miné par yango, Gozem, Bee.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne