OpinionsIdées, Opinions



L’ancien vice-président de la Confédération africaine de football parle d’un complot ourdi par la CAF contre Samuel Eto’o.

« Avant Samuel Eto’o, il y avait une forte crise à la Fécafoot qui a duré plus de 5 ans. Samuel Eto’o est arrivé avec sa notoriété internationale et a entrepris des réformes. Il a bousculé les intérêts de certains et bon gré malgré, il a fini par s’imposer. Mais dès le jour où Samuel Eto’o à afficher son indépendance d’esprit à la tête de la Fecafoot, sa mort était programmée.

Dès le jour où Samuel Eto’o a affiché son indépendance d’esprit à la tête de la Fécafoot , sa mort était programmée. Donc ce qu’on vit aujourd’hui c’est le déroulement du processus. En 2025, il y aura les élections au comité exécutif de la CAF et une partie des membres sera renouvelée donc un ancien allié de Samuel devenu ennemi. Il sait qu’il aura du mal à obtenir la caution de Samuel en tant que président de la Fécafoot pour être reconduit. Ils ont donc commencé les démarches pour pousser Motsepe à changer ce statut. Si la CAF ne parvient pas à modifier les textes avant les élections, il faut liquider Samuel le plus tôt possible afin de pouvoir installer quelqu’un du même bord et qui pourra assurer sa survie. Voilà pourquoi vous voyez comment ils commencent à opposer les anciens joueurs.

Si les anciens joueurs camerounais perdent la tête de la fédé, ils ne l’auront plus. Les forces du mal essayent de diviser les anciens joueurs. »

 

Suivez l'information en direct sur notre chaîne WHATSAPP