Cameroun-vente du riz : des caravanes mobiles annoncées à Yaoundé et Douala

Le ministère du commerce a eu une séance de travail le 05 septembre 2023 avec les responsables du ministère des…

Le ministère du commerce a eu une séance de travail le 05 septembre 2023 avec les responsables du ministère des Finances ,du Port autonome de Douala ,les importateurs et les détaillants.

Le 05 septembre 2023 Luc Magloire Mbarga Atangana a reçu les responsables du ministère des Finances ,du Port autonome de Douala ,les importateurs et les détaillants pour tabler sur les stratégies d’approvisionnement en riz dans les villes de Yaoundé et Douala. Aussi, rassurer les consommateurs quant à la disponibilité des stocks, « cent cinquante mille tonnes pour approvisionner les ménages« . L’objectif de la réunion visait à examiner l’état des stocks, faire une projection dans la perspective des fêtes de fin d’année .

Afin de faciliter la tâche aux consommateurs, des caravanes mobiles de ventes de riz et des produits de première nécessité seront organisées dans les villes de Yaoundé et de Douala dans les délégations régionales du Commerce et les Communautés urbaines. En collaboration avec les entreprises citoyennes qui comme par le passé bénéficieront des mesures d’accompagnement A en croire  Luc Magloire Mbarga Atangana,. « Le risque de pénurie est éloigné pour les trois prochains mois. Nous voulons réduire les prix pour parvenir au niveau soutenable. Des mesures d’accompagnement sont prises pour rassurer les consommateurs sur l’ensemble du triangle national qu’ils ne sont pas abandonnés ».
« La situation du marché de ce produit social étant préoccupante, il a fallu la tenue de cette réunion très courue afin que les participants expliquent au membre du Gouvernement les mesures prises pour assurer l’approvisionnement des marchés en dépit des difficultés rencontrées: complications pour le transfert de fonds auprès des fournisseurs ,les coûts élevés du riz importé ,problèmes de fiscalité;ventes conditionnées…. Face à ce contexte morose,les échanges ont permis de rechercher des solutions concrètes pour assurer l’approvisionnement du marché camerounais en riz. Au cours de cette séance de travail regroupant les importateurs, les grossistes, les détaillants, les responsables des Ministères du commerce ,des Finances et du Port autonome de Douala, les principaux problèmes qui plombent le secteur ont été relevés : la dissimulation des stocks, les spéculations, ’interdiction d’exportation par l’Inde « , souligne le ministère du commerce.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne