Cameroun : Yaoundé abrite la 5è édition de la semaine mondiale de l’entrepreneuriat

Ce cinquième acte de ce rendez-vous d'affaires est placé sous le thème « le networking comme outil de développement l’entrepreneuriat…

Ce cinquième acte de ce rendez-vous d’affaires est placé sous le thème « le networking comme outil de développement l’entrepreneuriat jeune ».

La 5e édition de la semaine mondiale de l’entrepreneuriat au Cameroun (SMEC) a débuté mardi à Yaoundé, sous le thème « Le networking comme outil de développement de l’entrepreneuriat jeune« . Cette édition de la SMEC vise à sensibiliser un million de jeunes entrepreneurs à la promotion et à l’utilisation du « Networking » dans l’écosystème entrepreneurial, a indiqué Achille Bassilekin III, ministre camerounais des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat.

Selon le ministre, l’objectif est de démontrer aux jeunes l’importance du travail en réseau et en groupe d’intérêt pour partager des informations et des opportunités d’affaires. Il s’agit d’une occasion propice pour mettre en valeur la créativité de la jeunesse et susciter davantage son intérêt pour l’entrepreneuriat, en complément des programmes de formation axés sur les connaissances générales. Les activités de cette édition se déroulent simultanément dans les dix régions du Cameroun et impliquent plusieurs acteurs clés.

Ce rendez-vous est une occasion idoine selon le ministère des PME « d’exalter le génie créateur de la jeunesse et de susciter davantage son intérêt pour l’entrepreneuriat, en marge des curricula de formation axé vers les connaissances générales« .

En lançant cette 5ème édition le 14 novembre 2023 à l’Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (ESSTIC), le MINPMEESA Achille BASSILLEKIN III, qui avait à ses côtés le MINEFOP Issa Tchiroma BAKARI, a demandé aux apprenants de cette institution d’être des créateurs et pourvoyeurs d’emplois et non des demandeurs d’emplois. Les deux membres du gouvernement ont saisi l’occasion pour sensibiliser ces étudiants sur les multiples structures d’accompagnement qui existent à cet effet.

Les activités de cette édition impliquent ainsi les administrations sectorielles en charge de la jeunesse, de la formation, de l’éducation, du développement local ; les programmes des administrations sectorielles en direction des jeunes ; les responsables des clubs d’entrepreneuriat ; les start-up, les responsables des incubateurs publics et privés, les porteurs de succès-stories, les élèves /étudiants et les partenaires au développement.

Pour favoriser la croissance considérable du nombre de jeunes et d’adultes disposant des compétences, notamment techniques et professionnelles nécessaires à l’emploi et/ou à l’entrepreneuriat de qualité dans les métiers des sous-secteurs moteurs de l’industrialisation, il est important que les administrations sectorielles en charge de l’éducation et de la formation des jeunes (MINEDUB, MINESEC, MINESUP, MINPMEESA, MINEFOP) définissent un cadre de collaboration pour la diffusion de l’esprit d’entreprise dès le plus jeune âge. Il est tout aussi important d’impliquer dans cette démarche les entrepreneurs afin de permettre de préparer une génération de jeunes entrepreneurs patriotes et disposés à mettre leur génie créateur au service de la Nation.

Cette semaine de l’entrepreneuriat, qui se tient jusqu’au 17 novembre, devrait aborder diverses problématiques liées au développement de l’entrepreneuriat au Cameroun, notamment la compétitivité, l’adaptation technologique, le renforcement de l’offre et les financements.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne