Samuel Eto’o réintègre Antalyaspor

Le club turc a levé la suspension de l’attaquant camerounais Samuel Eto’o et l’a invité à rejoindre les rangs de l’équipe avec un avertissement sur sa future conduite

L’ancien capitaine camerounais Eto’o avait été suspendu jusqu’à nouvel ordre le mois dernier, après avoir été soupçonné d’accuser la direction du club de racisme sur les réseaux sociaux.

Ali Safak Ozturk, président du club Antalyaspor, a déclaré qu’Eto’o avait exprimé ses regrets à propos du post publié sur Instagram, et insisté sur le fait qu’il ne visait pas la direction du club.

« Nous espérons qu’il se comportera plus prudemment à l’avenir et apportera une contribution positive à l’équipe », a annoncé Ozturk.

Eto’o, 35 ans, avait écrit un message controversé sur son compte Instagram : « Peut-être que certaines personnes ne me respectent pas car je suis noir, souligne-t-il. Mais je ne vais pas redescendre du niveau que j’ai atteint. Je suis dans ce jeu depuis 18 ans ».

Eto’o avait ensuite posté un deuxième message en précisant qu’il ne visait pas le président du Antalyaspor Ali Safak Ozturk. Celui-ci avait critiqué Eto’o pour ses performances un peu plus tôt dans la saison : « aucun joueur n’est au-dessus des intérêts de Antalyaspor. Tout le monde doit connaître leur place. »

Eto’o a appelé Ozturk son « frère » dans son deuxième message Instagram, ajoutant que le peuple turc l’avait soutenu « sans réserve ».

« Mon message était adressé à une personne qui me critique injustement depuis des années. Alors qu’il continue ses critiques, je continue de gagner des trophées », avait précisé Eto’o.

Le club turc avait indiqué qu’Eto’o aurait un programme de formation distinct jusqu’à ce que son affaire ait été entendue par le conseil exécutif.

Trois fois vainqueur de la Ligue des Champions, Eto’o a déménagé à Antalyaspor en juin 2015.

Sacré quatre fois footballeur africain de l’année, Eto’o a connu une grande partie de son succès au club à Barcelone, où il a joué de 2004 à 2009. Meilleur buteur en Coupe des Nations avec 18 buts, il a joué dans quatre finales de la Coupe du monde et marqué trois buts.

Avec 54 buts pour le Cameroun, il a remporté la Coupe d’Afrique des Nations avec son pays en 2000 et 2002.

Samuel Eto’o.
Droits réservés)/n

Charity match: Samuel Eto’o rencontre le président turc

L’attaquant d’Antalyaspor a été reçu samedi par Recep Tayyip en prélude au match de gala qu’il organise le 16 juillet prochain

Samuel Eto’o organise le 16 juillet prochain en Turquie un match de charité. Cette rencontre de gala dénommée « Eto’o Charity match », rentre dans le cadre des activités de la célébration des 10 ans de La Fundación Privada Samuel Eto’o.

En prélude à cet événement, l’ancien capitaine des Lions indomptables du Cameroun a été reçu samedi, 09 juillet 2016, par le président turc. Au cours de cette rencontre, Recep Tayyip Erdogan a assuré le Camerounais que son gouvernement et lui vont soutenir ce match de charité qui de disputera dans la ville d’Antalya.

Le match connaitra la participation de Lionel Messi, Puyol, Xavi, Deco, Andres Iniesta, Eric Abidal, Dario Simic, Alexei Smertine, Boban, Lassana Diarra, Kolo Toure, Didier Drogba, Raymong Kalla, Fabrice Olinga, Jean II Makoun, Lionel Enguene, Fabrice Ondoa, Louis Saha, Pierre-Emerick Aubameyang, Eden Hazard, Emmanuel Adebayor, Kanu, Jay-jay Okocha, Michael Essien, Zanetti et Arda Turan. Diego Maradona, José Mourinho et Capello seront également de la partie en tant qu’entraineurs.

L’équipe des All-Stars de Samuel Eto’o va affronter une sélection des meilleurs joueurs du championnat turc.

« La santé et l’éducation restent le plus gros héritage que nous puissions laisser à la jeunesse du monde. Ensemble, construisons un monde meilleur pour nos générations futures », avait lancé Samuel Eto’o Fils.

Samuel Eto’o reçu par le président Turc
Droits réservés)/n

Samuel Eto’o empêché de quitter le Nigeria après un jubilé

Selon la presse locale, le jet privé du footballeur camerounais aurait été bloqué parce que n’ayant pas obtenu l’autorisation d’atterrir sur le sol nigérian

Le Camerounais Samuel Eto’o est resté bloqué, plusieurs heures durant au Nigéria. Selon la presse nigériane, l’incident serait survenu vendredi, 27 mai 2016, après le match du jubilé de l’ancien défenseur nigérian, Joseph Yobo.

Le jet privé de l’ancien capitaine des Lions indomptables aurait été bloqué parce qu’au préalable il n’aurait pas reçu l’autorisation d’atterrir sur le sol nigérian.

Malgré qu’il se soit rapidement acquitté de l’amende réclamée, en conséquence, Samuel Eto’o est resté bloqué sur place pendant plusieurs heures. Finalement la star camerounaise a pu quitter ce pays après l’intervention de quelques autorités


Droits réservés )/n

Samuel Eto’o organisera un match de charité le 16 juillet prochain

Cette rencontre rentre dans la cadre de la célébration des 10 ans de la Fundación Privada Samuel Eto’o. Elle se disputera à Antalya en Turquie

La Fundación Privada Samuel Eto’o fêtera ses 10 ans d’existence cette année 2016. A l’occasion, Samuel Eto’o, son président fondateur, organisera un match de charité le 16 juillet prochain à Antalya en Turquie.

En prélude à cette rencontre dénommée « Eto’o Charity match », le quadruple ballon d’or africain était face à la presse le samedi 14 mai dernier à Istanbul en Turquie.

Face aux plumitifs, l’attaquant d’Antalyaspor, club de première division en Turquie, a expliqué que cette rencontre fait partie d’un projet dont l’objectif principal est de lutter contre la misère.

Le match de gala du 16 juillet devra alors regrouper les amis de l’ancien joueur du FC Barcelone, des footballeurs en activités, des entraineurs et autres acteurs du football.

L’objectif de cette activité est de sensibiliser sur l’impérieuse nécessité d’offrir le sourire à la jeunesse du monde.

« La santé et l’éducation restent le plus gros héritage que nous puissions laisser à la jeunesse du monde. Ensemble, construisons un monde meilleur pour nos générations futures », a lancé Samuel Eto’o Fils.

Non content de voir des millions de jeunes, femmes, hommes et familles décimées par les ravages du Vih-Sida, du paludisme et de la tuberculose, l’ancien capitaine des Lions indomptable avait suivi la caravane des Nations Unies en sa qualité d’ambassadeur de cette organisation internationale dans la lutte contre ces maladies qui font chaque jour des ravages dans le monde entier.

Samuel Eto’o à la conférence le 14 mai 2016.
Droits réservés)/n

Samuel Eto’o au Wydad Casablanca, «il n’en est rien!»

L’ancien capitaine des Lions indomptables a démenti la rumeur qui l’annonce dans ce club de première division au Maroc

Samuel Eto’o n’évoluera pas au Wydad Cassablanca du moins pas pour la prochaine saison. La semaine dernière, les rumeurs ont annoncé que le joueur d’Antalyaspor, club de première division en Turquie, était en pourparlers avec les dirigeants du club marocain pour un possible transfert. Information démentie par le joueur qui a encore un an de contrat avec son club turc.

« Plusieurs médias spéculent depuis quelques jours sur un potentiel transfert vers Wydad Casablanca; il n’en est rien! Malgré mon grand amour pour le Maroc en particulier et l’Afrique en général, cette information est fausse », a réagi Samuel Eto’o sur sa page facebook.

La rumeur a en effet enflammé le Maroc en cette fin de saison ! Sur les ondes de Radiomars, Une chaine locale marocaine, le président du le Wydad Casablanca, Saïd Naciri, avait alors fait savoir que des discussions avaient été entamées afin de convaincre Samuel Eto’o de rejoindre l’actuel leader de Botola Pro (champion de première division du Maroc, ndlr).

Cette sortie de Saïd Naciri a poussé Samuel Eto’o à réagir. Le Camerounais qui vient de boucler une saison incroyable avec Antalyaspor n’est visiblement pas encore prêt à quitter le club, du moins pas pour une destination autre qu’européenne.

Samuel Eto’o.
Droits réservés)/n

D’après Jean-Paul Akono, Eto’o reviendrait « avec plaisir » chez les Lions

L’ancien sélectionneur du Cameroun estime que Samuel Eto’o mérite de « sortir par la grande porte », après une retraite internationale consécutive à la débâcle des Lions au Mondial 2014

Après avoir officiellement quitté l’aventure avec les Lions indomptables en août 2014, pour deuxième fois à cette date, Samuel Eto’o pourrait encore rejoindre l’équipe nationale de football. C’est du moins ce que pense Jean Paul Akono, ancien sélectionneur du Cameroun.

« Je connais bien Samuel Eto’o, l’amour qu’il a pour son pays. Je crois qu’il ne poserait pas tellement de conditions pour revenir. Il le ferait avec plaisir, j’en suis convaincu », indique l’entraîneur, vainqueur des Jeux olympiques de Sydney 2000 avec les Lions, dans une interview accordée à un site spécialisé jeudi.

Samuel Eto’o, qui évolue avec le club Antalyaspor, dans le championnat national turc de première division – où le Camerounais est actuellement le deuxième meilleur buteur – a pris sa retraite internationale en août 2014, après un fiasco au 20e Mondial de football, organisé du 12 juin 2014 au 13 juillet 2014, au Brésil. Le Cameroun avait perdu tous ses matchs de poule, quittant la compétition avec zéro point au compteur, un seul but marqué et neuf encaissés. A l’issue de la compétition, le pays de Roger Milla avait été classé par la FIFA à la dernière place des équipes ayant pris part à cette coupe du Monde: 32e sur 32 équipes.

« A ma connaissance, ce n’est pas Samuel (Eto’o) qui a sollicité son retrait de la sélection des Lions Indomptables. Cela a été décidé en hauts lieux. On nous aurait fait croire, ainsi qu’à l’entraîneur que pour qu’il y ait une équipe sereine, il fallait former un groupe sans Samuel Eto’o. Mais moi, à mon avis, Samuel Eto’o ne mérite pas une petite sortie comme c’est le cas. Il mérite bien plus que cela, il fait une bonne saison. Je suis totalement d’accord avec ceux qui pensent qu’il mérite un dernier hommage. Cela lui permettra de sortir par la plus grande porte », estime Jean Paul Akono.

« En tant que joueur, Samuel Eto’o a tout donné au Cameroun: son talent, son palmarès, ses titres, son nom. Ce n’est pas le genre de choses qu’on doit oublier, parce qu’on a fait une mauvaise Coupe du monde », ajoute-t-il. « J’ai l’impression que le peuple camerounais a trahi Samuel Eto’o. Un joueur qui a son palmarès, ne mérite pas d’être traité de la sorte. Samuel Eto’o mérite beaucoup plus de considération, comme il en a partout ailleurs », martèle l’entraîneur.

Samuel Eto’o Fils, qui a fêté officiellement ses 35 ans le 10 mars 2016, a un riche palmarès, autant à l’international qu’avec l’équipe nationale. Il a à son actif trois Ligues des champions, quatre titres de champion, autant de Coupes nationales, deux CAN remportées avec le Cameroun (2000, 2002), A titre individuel, il a été sacré quatre fois meilleur joueur africain de l’année (2003, 2004, 2005, 2010).

Il est également à noter qu’il est le seul joueur à avoir réalisé deux triplés consécutifs (championnat – Coupe – Ligue des champions) avec deux clubs différents. En 2009, en Espagne, il a gagné la Liga, la coupe du Roi et la Ligue des champions avec le FC Barcelone; puis en 2010, le Scudetto, la coupe d’Italie et la Ligue des champions avec l’Inter Milan, en Italie.

Jean-Paul Akono (g) avec Samuel Eto’o (d). Photo pour illustration
synafoc.org)/n

L’ambassade du Cameroun aux Etats-Unis n’a pas été vendue à Samuel Eto’o

Le ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella, affirme que le siège de la chancellerie du Cameroun à Washington « est et demeure » la propriété de l’Etat

C’est un communiqué du ministre des Relations extérieures (Minrex), Lejeune Mbella Mbella, publié ce vendredi, 22 avril 2016, qui l’annonce: « L’immeuble siège de la chancellerie du Cameroun à Washington n’a jamais été mis ni en vente, ni racheté par un tiers.

Il s’agit clairement d’un démenti catégorique du Minrex qui intervient après la diffusion – dans certains médias privés paraissant sur le territoire national, ainsi que des sites en ligne et sur des réseaux sociaux – de ce qui pourrait être qualifié aujourd’hui d’intox, et qui attribuait au footballeur Samuel Eto’o un acte d’une rare générosité envers le Cameroun.

« l’Ambassade du Cameroun à Washington (USA) a été rachetée par le sociétaire d’Antalyaspor. Mais loin de garder l’édifice pour lui, l’ancien capitaine des Lions Indomptables l’a fait rénover à ses frais et l’a rétrocédé à son pays », pouvait-on lire dans les articles contestés par le chef du département en charge de la diplomatie camerounaise.

« Il (l’ambassade du Cameroun à Washington, ndlr) est et demeure une propriété de l’Etat du Cameroun. Les travaux en cours de sa réhabilitation sont entièrement financés par le budget de l’Etat du Cameroun », informe Lejeune Mbella Mbella.

Une manière peut-être pour le Minrex de rassurer le nouvel ambassadeur du Cameroun aux Etats-Unis, Henry Etoundi Essomba, nommé seulement le 11 avril dernier, sur ce qui fera office de sa résidence.

« L’ambassade du Cameroun à Washington est la propriété de l’Etat », informe Lejeune Mbella Mbella
Droits réservés)/n

Turquie : doublé d’Eto’o, Makoun passeur

Les deux camerounais ont largement contribué à la victoire de leur club Antalyaspor samedi face à Galatasaray (4-2)

Auteur d’un match énorme, Samuel Eto’o a permis à Antalyaspor de battre Galatasaray (4-2), samedi lors de la 29e journée du championnat de première division en Turquie. L’ancien capitaine des Lions indomptables montrait la voie à ses coéquipiers en inscrivant le premier but de la partie sur une ouverture lumineuse de Jean II Makoun (1-0, 15e). Mais Galatasaray égalisait avant la pause grâce à Podolski (1-1, 40e).

Très remuant, Eto’o donnait une fois de plus l’avantage à Antalyaspor (2-1, 65e) en reprenant de la tête un ballon dévié par Angelo. Galatasaray revient à la charge (2-2, 64e) avant d’être assommé sur deux derniers buts de Bassan (3-2, 72e) et Å imÅ ek (4-2, 90+1), après l’expulsion de Donk (69e).

Incapable de gagner un match depuis sept semaines, Galatasaray s’enfonce au classement puisqu’il pointe à la septième place. Réduit à dix ce samedi après l’expulsion de Donk, il a été battu à Antalyasport (2-4).

Samuel Eto’o a inscrit un doublé et donné une passe décisive à Bassan. Le Camerounais est le deuxième meilleur réalisateur du championnat turc avec 19 buts. A noter que lors de ce match, Jean II Makoun a été à l’origine de deux réalisations locales.


Droits réservés )/n

MTN Cameroon s’arrache Eto’o

L’opérateur privé de télécommunications a fait du goleador l’ambassadeur de sa marque au cours d’une cérémonie organisée lundi, 21 mars, à Yaoundé

Samuel Eto’o prête son image à MTN Cameroon. L’opérateur des télécoms, leader sur le marché de la téléphonie mobile au Cameroun, a organisé solennellement ce lundi, 21 mars, dans ses bureaux à Yaoundé, une cérémonie de présentation de son nouveau «Brand ambassador».

Pour la filiale camerounaise du groupe sud-africain MTN, le parcours du footballeur est un «exemple» pouvant servir de repère à la jeunesse. Eto’o s’est ainsi dit «fier d’être le nouvel ambassadeur de MTN Cameroon».

L’image du titulaire d’Antalyaspor, meilleur buteur de l’histoire des Lions indomptables (56 réalisations en 117 sélections), est déjà mise à profit par MTN Cameroon pour promouvoir ses services de connexion Internet à haut débit.

Il s’agit notamment de la «4G», que la société dit déjà distribuer à ses clients mais qui n’arrive pas encore à convaincre de nombreux consommateurs, en raison des problèmes récurrents rencontrés dans les communications téléphoniques sur ce réseau.

Avec le concept «Etoopeut», MTN Cameroon affirme cependant que ses abonnés vont vivre une «expérience géniale» sur le «meilleur réseau» que Samuel Eto’o a rejoint.

Pour rappel: Le footballeur avait tenté une expérience dans le domaine de la téléphonie mobile avec la compagnie Set mobile (opérateur virtuel basé sur la plate-forme d’Orange Cameroun) en 2012. Le service a rencontré de nombreuses difficultés au point d’avoir quasiment disparu du marché aujourd’hui. Avec MTN Cameroon, Eto’o semble avoir choisi d’accompagner des initiatives, sans entreprendre lui-même dans le secteur des télécoms.

Samuel Eto’o (gauche) a été ambassadeur de la marque MTN Cameroon le 21 mars 2016 à Yaoundé
MTN Cameroon)/n

Nathalie Koah, l’ex-compagne d’Eto’o, condamnée à six mois de prison avec sursis

Le verdict est tombé jeudi au Tribunal de première instance de Yaoundé Centre administratif, dans l’affaire les opposant. Nathalie Koah devra aussi payer une amende de 12,7 millions de F CFA

L’international de football camerounais Samuel Eto’o a obtenu gain de cause jeudi, 17 mars, au tribunal de première instance de Yaoundé, Centre administratif, dans l’affaire l’opposant à son ex-petite amie.

Les juges examinaient à l’occasion une jonction de procédures suite à deux plaintes soumises à leur examen. La première, celle de Samuel Eto’o, attribuait à Nathalie Koah des «menaces sous conditions, chantage, publications obscènes, diffamation, abus et vol». Le vol, d’une montre de marque Rolex, a été requalifié par les juges en «rétention sans droit de la chose d’autrui». Dans la seconde, Nathalie Koah accusait Samuel Eto’o et un de ses amis de «menaces sous conditions, chantage et trafic d’influence».

Parmi les six chefs d’accusation figurant dans la plainte de Samuel Eto’o, seule la «rétention sans droit de la chose d’autrui» été reconnue contre son ex-petite amie. Elle a par conséquent été condamnée à six mois d’emprisonnement avec sursis (ce qui correspond à une assignation à résidence). Elle devra payer également 12,7 millions de F CFA à titre de dommages et intérêts à Samuel Eto’o.

Dans la seconde plainte, celle déposée par Nathalie Koah contre Samuel Eto’o, les juges ont acquitté le footballeur pour «faits non établis». Son ami, E.M. Christian, lui, a été reconnu coupable de «menaces sous conditions, chantage et trafic d’influence». Il a été condamné à six mois de prison avec sursis et à une amende de 2,5 millions de F CFA à payer à Nathalie Koah.

«La décision de la justice a été rendue. Je la respecte. J’espère qu’on pourra tourner la page et passer à autre chose», a déclaré Nathalie Koah, dont les propos ont été rapportés par le quotidien privé Le Jour, édition de ce 18 mars 2016. Ses avocats n’ont pas dit s’ils feraient appel de la décision.

Une autre décision de justice qui ne tourne donc pas à l’avantage de la jeune dame. Pour rappel, en février dernier, la cour d’appel de Paris a confirmé l’ordonnance rendue le même mois interdisant aux éditions du Moment la publication de l’ouvrage «Revenge Porn – Foot, sexe, argent: le témoignage de l’ex de Samuel Eto’o», écrit par Nathalie Koah qui mêle luxure, luxe et déviances sexuelles supposées du goléador.

En première instance, la cour française avait déjà ordonné l’interdiction de la publication dudit livre, estimant qu’il était «quasi intégralement consacré à relater» la vie privée de l’auteure mais aussi celle, «dans sa totale intimité, de M. Eto’o, sans son autorisation».

Nathalie Koah
Droits réservés)/n

Après 35 ans, que deviens-tu Samuel Eto’o?

Par Bruno Rodrigues, France Football

Après une carrière haute en couleurs, notamment sous le maillot du Barça, Samuel Eto’o s’est quelque peu éloigné des projecteurs depuis son départ pour la Russie, en 2011. Pourtant, celui qui fête ses 35 ans cette semaine (il fêtait son anniversaire le 10 mars 2016, ndlr) fait toujours les beaux jours d’Antalyaspor.

Son CV parlera toujours pour lui. Son palmarès aussi. Samuel Eto’o, c’est 129 buts en 199 matches avec le Barça, ou encore 53 réalisations en 102 rencontres avec l’Inter Milan. Mais aussi trois Ligues des champions, quatre titres de champion, autant de Coupes nationales, et deux CAN remportées avec le Cameroun. Entre autres. La carrière du natif de Nkon prend pourtant une autre tournure à l’été 2011, quand il décide de répondre favorablement à l’offre pharaonique de l’Anzhi Makhachkala (contrat de trois ans pour un salaire estimé à 20 millions d’euros annuels, le plus élevé de la planète foot).

Si, sportivement, Eto’o répond (encore) présent (36 buts en 72 matches toutes compétitions confondues), son club ne remporte pas le moindre titre avec lui. Surtout, le joueur disparait peu à peu de cette scène médiatique qu’il apprécie tant en raison du relatif anonymat qui entoure le Championnat russe. Après un peu plus de deux saisons au club, il décide donc de retrouver la lumière en rejoignant le Chelsea de José Mourinho, son ancien mentor à l’Inter, pour un an. Ses stats sont cette fois plus modestes (12 buts en 35 matches dont un triplé face à Manchester United, 3-1) et n’incitent pas ses dirigeants à lui proposer une prolongation. Libre de tout contrat, il s’engage alors pour deux saisons avec Everton à l’été 2014. Il n’y restera finalement que quelques mois (4 buts en 20 matches), avant de signer un bail de deux ans et demi avec la Sampdoria. Pour le même scenario. Eto’o, qui n’est que l’ombre de lui-même (2 buts en 18 rencontres), quitte le club après quatre mois.

Direction la Turquie. Gültekin Gencer, le président d’Antalyaspor, promu en première division, réussit à le convaincre de rejoindre sa formation pour trois ans. Même si on le dit sur le déclin, le joueur est accueilli comme une star par des milliers de supporters à son arrivée au club. «Un Lion ne meurt jamais, il dort», dit le célèbre proverbe camerounais. Et le buteur qu’il a toujours été refait très vite surface. Auteur d’un somptueux doublé contre Büyüksehir pour son tout premier match (victoire 3-2 à l’extérieur), il en est aujourd’hui à 14 réalisations en 23 matches de Championnat. Soit le deuxième meilleur total de l’élite turque derrière Mario Gomez (18 buts avec le Besiktas). Et il continue de régaler par quelques gestes de classe, comme cette sublime passe décisive sur le terrain de Galatasaray (3-3).

«J’ai la même envie qu’au premier jour»
«Je prends toujours du plaisir à jouer, confiait-il récemment sur RMC. Le football n’a pas de mémoire, donc tant que vous avez la chance d’être là, il faut continuer à prouver que vous pouvez toujours faire pour le mieux. J’ai la même envie qu’au premier jour.» A 35 ans, Eto’o est évidemment plus près de la fin que du début. Mais, quoiqu’il arrive, le meilleur buteur de l’histoire des Lions indomptables (56 réalisations en 117 capes) restera une légende du football africain. SDK Games, une société sud-africaine basée en partie au Cameroun, souhaite d’ailleurs créer «MooEtoo», un jeu vidéo de foot entièrement consacré à l’idole de tout un peuple. Que ce soit sur les terrains ou dans le monde virtuel, Samuel Eto’o a encore un bel avenir…

Samuel Eto’o
Droits réservés)/n

Le Marathon TV du Camerounais Samuel Eto’o

Le lundi 15 février 2016, une légende était l’invité de « Maraton », le plus grand programme sportif du paysage audiovisuel turc

Le lundi 15 février 2016, le footballeur camerounais Samuel Eto’o était l’invité de « Maraton », le plus grand programme sportif du paysage audiovisuel turc.

Au cours de cette émission diffusée sur la principale chaîne privée LigTV, il a été pour l’essentiel question pour les journalistes de revisiter l’immense carrière et éplucher l’interminable palmarès de l’actuel sociétaire de AntalyaSport, déjà auteur de cette saison de 14 buts en 21 matches de championnat.

Deux heures qui se sont avérées insuffisantes pour un hommage à la dimension de la légende africaine du football mondial.

L’occasion surtout de voyager à travers les mythiques stades européens. De courir à ses côtés sur ces différentes pelouses où le quadruple ballon d’or africain et champion olympique par ailleurs trois fois vainqueur de la Champion’s League a écrit, grâce à son exceptionnelle abnégation et son inestimable talent, quelques-unes des plus belles pages de la toute récente histoire du football européen.

De Madrid à Gênes en passant par Mallorque, Barcelone, Milan, Anzhy, Londres, Liverpool, l’actuel capitaine de AntalyaSport a offert deux heures de pur bonheur aux téléspectateurs turcs.

Samuel Eto’o sur le plateau de LigTV.
Droits réservés)/n

Quand le génie et le talent africains sont piétinés sans réserve

Par Man Bene

Il est difficile, pour un défenseur des valeurs, de garder le silence devant le théâtre infâme actuel de ce qu’il convient d’appeler la mascarade hédoniste d’une femme libidineuse improvisée dans le rôle d’ « auteure » sans scrupule.

L’écriture (et donc la littérature) est un art de la pensée qui se met en route pour décrire, non seulement l’esthétique scripturaire, mais aussi l’utile quête de libération de l’homme de toutes les formes de contraintes qui entraveraient son épanouissement. C’est dire qu’écrire est une qualité, un devoir et une responsabilité pour celui qui prend la plume car son entreprise est d’utilité publique. En effet, comme le souligne Denis Diderot, on écrit pour rendre la vertu aimable et le vice odieux.

Victor Hugo, dans ce sens, a donc raison de voir en la littérature sa qualité instrumentale, mais surtout d’assigner à l’écrivain son titre de prophète d’une divinité éprise de morale. La fonction de l’écrivain revêt ainsi un caractère sacré.

Dès lors, d’où vient-il donc que ces derniers jours au Cameroun, on assiste à une profanation de l’acte d’écrire qui, de l’avis de l’homme raisonnable, doit s’abstenir de quelque forme d’excuse de médiocrité ? Une parfaite inconnue, brillant dans l’immoralité et l’instinct de facilité, plume tenue par des nègres de service tapis dans l’ombre, tente d’écorner la célébrité avérée de Samuel Eto’o, icône africaine. Ce que cette pseudo écrivaine raconte dans ce « livret » d’insanités est tout simplement nauséabond. Non seulement, elle ne fait pas honneur à elle-même (car les faits rapportés gagneraient à rester dans la confidence de sa mémoire dépenaillée d’éthique), mais aussi elle met en mal toute la considération que l’on a pour la gent féminine. La dignité et l’intimité des femmes sont banalisées dans cet amas de mots pouilleux. La pertinence de la production verbiagée de cet anonyme personnage mérite interrogation.

Dans un pays où on ne lit pas déjà assez (si ce n’est pratiquement pas), comment tolérer que l’une des rares occasions où cela s’opère ne se fasse que dans le cadre d’un livret cachectique et infecte ? La jeunesse camerounaise mérite-elle d’être ainsi sacrifiée sous la coupole d’un voyeurisme sans bornes d’une adulte insoucieuse ?

Tout ce qu’on peut regretter, c’est qu’aucune autorité politico-administrative au Cameroun ne se décide à lever le petit doigt pour protéger la jeunesse camerounaise, encore une fois mal servie par des aînés friands d’excentrismes sexuels. Personne ne met un terme à cette vulgate triviale où foisonne déjà une musique porno sans limite et où on invite les jeunes à avoir « envie de faire », en libérant « ça là » parce qu’il faut « coller la petite » ; quitte à ce que ce soit même ta s ur ou ta cousine. Voilà qu’on n’a pas terminé de souffrir des dérives de tels « artistes » de pacotille que subitement l’enchaînement de la perversion est entonné en littérature avec cette écriture pornographique sans scrupule.

Son auteure (encore qu’elle n’en est pas une) peut-elle disposer du moindre état d’âme d’avoir non seulement le devoir de réserve car elle n’a été rien d’autre qu’une amante qui ne s’assume pas (plus ?) comme tel ? Peut-elle (enfin !) se taire à jamais et se contenter au moins des misérables intérêts que lui auront valu ses actes abjects aux côtés d’un homme qui, du haut de sa légendaire carrière faite d’abnégation à l’effort continu, a tout de même l’excuse (tout le monde a ses excès) d’avoir ses fantasmes ?

On ne peut pas continuer de voir le Cameroun laisser l’amateurisme et l’arrivisme diluer le mérite de ceux qui se battent pour élever la conscience nationale au rang des consciences internationales. A bas quelque indélicate inconnue qui étalerait son irresponsabilité et son insouciance sans que rien ne soit fait pour l’obliger au silence résolu.

Ce livret, qui n’a rien d’un livre, et cette auteure (dont la puissance morbide de l’anonymat n’a d’égale que l’inconsistance du propos) imposent qu’on ne les identifie point. La vacuité de ce livret et l’aspiration manifeste de son auteure à la médisance gratuite exigent la loi du silence et du non-dit propre à la « littérature de circonstance » dont l’achèvement dans le temps est toujours sans appel.

La jeunesse a besoin de repères. Ce n’est donc pas un recul que d’imposer l’outil de la censure dans nos contextes bantous où le droit à la liberté d’expression est rapidement confondu au libertinage. La Chine contrôle les discours en circulation à l’intérieur de son territoire. Mais cela ne l’empêche pas d’être le maître actuel du monde dans l’économie réelle.

Tout dire n’est donc pas synonyme de liberté. La liberté ne dit pas tout.


Droits réservés)/n

Elizabeth Tchoungui: « C’est Koah ce désordre? »

Par Elizabeth Tchoungui

Pour se venger de son ex-compagnon officieux, le célébre footballeur Samuel Eto’o, Nathalie Koah dit tout dans « Revenge Porn », un livre qui appelle bien des commentaires.

Camerounaises, Camerounais, réjouissez-vous ! Nous avons désormais notre Valérie Trierweiler. Vous savez, l’ex-compagne de l’actuel président français qui, dans son livre « Merci pour ce moment ! », déballait tous les dessous de sa relation avec François Hollande. Dans le rôle de l’homme de pouvoir, le footballeur le plus doué de sa génération, Samuel Eto’o. Dans celui de l’amoureuse éconduite qui se venge en publiant un livre croustillant, Nathalie Koah. Donc, merci pour ce moment Nathalie ! L’ouvrage est intitulé fort à propos « Revenge Porn »*, histoire d’appâter aussi bien les adeptes de la presse people que les accros à YouPorn qui, comme chacun sait, pullulent en route. Tout commence comme un conte de fée à la sauce arachide. Nathalie naît à Yaoundé dans une famille modeste. Son père tente de joindre les deux bouts, trempe dans une affaire de marché public bancal qui le conduit en prison, puis décède dans des circonstances mystérieuses. La mère (courage, comme toujours) élève seule ses enfants dans le plus grand dénuement. Heureusement, Nathalie est jolie, et écrit : « Je n’avais pas l’argent, mais j’ai vite compris au regard que les hommes portaient sur moi que je possédais un autre atout pour me mettre au niveau de mes camarades : ma beauté ».

Et un jour, Samuel Eto’o est sur sa route
Par le plus grand des hasards, sa route croise celle du prince du ballon rond, riche, célèbre, donc charmant. Il a une compagne officielle qui est aussi la mère de ses enfants, mais qu’importe. Nathalie délaisse les bancs de l’école et passera six ans entre Yaoundé, Barcelone et Paris à attendre son amant. Car entre les entraînements, les matchs et sa légitime, il est fort occupé. « Revenge Porn » est d’abord le livre d’une femme qui attend. Mais pas n’importe où. Toujours dans des palaces. La solitude mène à la réflexion. Ainsi, l’hôtel Art, à Milan, ne lui convient pas. « Un établissement branché à la déco contemporaine. Pas tellement mon style ». Quand le haricot se plaint du caviar. Lorsque Nath se fâche, Sam lui sort le « tais-toi »: au fil des pages, elle détaille en espèces sonnantes et trébuchantes ses actes de contrition : A Paris, Avenue Montaigne, « un sac Céline en Python à 2700 euros, un sac Chanel à 3250 euros, une montre et des ballerines de la même marque, et une fourrure Burberry à 3000 euros ». A Yaoundé, elle décroche le gros lot : un SUV Hyundai IX35 payé cash 40.000 euros dans lequel elle repart « les cheveux aux vents et la conscience tranquille ».

Nathalie attend mais capitalise. Cela exige quelques compromissions supplémentaires dont elle n’omet aucun détail : l’attaquant légendaire a l’esprit d’équipe ; il aime livrer sa maîtresse à ses sbires. Nathalie se soumet. Dubaï vaut bien une fesse. Lorsqu’elle finit par comprendre que ce n’est pas Eto’o qu’elle attend, mais Godot, elle rompt.

Première de couverture du livre de l’ex-compagne du footballeur camerounais Eto’o.
Droits réservés)/n

Du « conte de fées » au nanar
Et là, le conte de fées qui avait déjà du plomb dans l’aile se mue en nanar : des clichés de Nathalie en posture licencieuse inondent la toile. Le footballeur marri porte plainte pour escroquerie. La justice camerounaise étant à géométrie variable, Nathalie se retrouve en cellule. Encore une histoire d’amour qui finit mal. Revenge Porn. Titre à tiroirs. Dans cette affaire, on se demande qui se venge de qui. Nathalie, Cosette 2.0. Victime d’un homme qui a choisi comme tant d’autres de rester avec sa légitime. Mais comme on dit au Cameroun, qui l’a envoyée ?

Nathalie Koah est une jeune femme qui sait que bafouée peut rimer avec rouée. Grâce à sa relation clandestine avec une star du ballon rond, elle a lancé une marque de lingerie. Un mystérieux bienfaiteur lui a offert 30.000 euros pour oublier son chagrin d’amour à Miami, Washington et Mykonos. Elle est aujourd’hui une vedette locale, une des camerounaises les plus suivies sur les réseaux sociaux. Next step, comme on dit chez les anglos: une adaptation à Nollywood de « Revenge Porn » ?

Nathalie Koah.
Droits réservés)/n

Conseils
Dans son livre, Nathalie se lamente du peu de soutien qu’elle a reçu au lendemain du grand déballage de petites culottes. Loin de moi l’idée d’emboîter le pas aux haters qui jugent les destins des autres faute d’avoir réussi à donner du sens au leur, mais petite s ur, permets-moi quelques conseils d’une femme qui a choisi d’utiliser son seul cerveau mais a néanmoins vécu:
a) « les battements frénétiques de mon c ur se transforment en galop ». Même dans les Adoras, on ne lit plus ça. La prochaine fois, trouve un meilleur nègre pour raconter ton histoire avec style. Pardon, un écrivain fantôme, puisque le vocable « nègre » en littérature est désormais désobligeant. Personnellement, écrivain fantôme, je n’aime pas trop, je ne veux pas de problèmes avec la sorcellerie.

b) Sois cohérente: tu ne peux pas dans le même post exhorter les jeunes filles à aller à l’école et poser avec ton Lady Dior qu’aucune étudiante ne peut acheter même en économisant l’argent des beignets.

c) D’après ton récit, ton ex t’a demandé de lui rendre tous les présents dispendieux qu’il t’a offert, y compris le fameux SUV à 40.000 euros. Tu as bien fait de ne pas céder : un cadeau est un cadeau. Mais sois exemplaire, vends-en une partie au profit de bonnes uvres. Pourquoi pas une bourse Koah pour la formation des jeunes filles? (universitaire, j’entends).

Petite s ur, je ne te jette pas la pierre et te souhaite au contraire bonne route dans ton 4X4. Chacun fait avec ses armes. Je m’interroge simplement sur les modèles proposés à nos générations féminines futures. Aux Etats-Unis, il y a Paris Hilton et Hillary Clinton. En France, il y a Zahia et Taubira. Au Cameroun, Koah donc ?

Samuel Eto’o et Nathalie Koah.
Droits réservés)/n

Affaire Eto’o et Nathalie Koah: « De Koah je me mêle! »

Par Hiondi Nkam IV

De Koah je me mêle !
C’est reparti pour un tour. Samuel Eto’o et son ex amante Nathalie Koah viennent de franchir un nouveau cap dans ce thriller dramatique qui tient une partie du peuple camerounais en haleine depuis une vingtaine de mois. Le fer vient à nouveau d’être porté par Nathalie Koah sous la forme d’un livre révélation à paraitre ce 18 Février et dont le titre, Revenge Porn, en dit long sur la texture et le fond.

Comme bien de camerounais, j’observais jusqu’ici ce mélodrame sentimental entre deux êtres à la sexualité débridée avec la distance que commandent les errements de lendemains amoureux qui déchantent. Pas un chat à fouetter, le peuple a d’autres problèmes. Mais le livre de l’ancien agent d’escale de Camair-co (largement diffusé sur internet avant sa sortie officielle) invite à un recadrage éthique dans une société cannibalisée par les chantres de contre-valeurs.

Face à un tel déferlement d’obscénités et de débauche sexuelle on est bien forcé de s’interroger sur les ressorts et les enjeux d’une affaire qui a transformé une fille anonyme du quartier Nkoldongo en véritable bête médiatique. Alors de Koah je mêle ?

Ascension par le c.
Je me mêle de cette affaire pour dénoncer l’appétit vorace d’une fille prête à tout pour s’ouvrir le paradis factice du luxe, des traces et des paillettes. Rien dans le parcours de Nathalie Koah n’inspire le respect. Dans son propre témoignage, on découvre une femme obnubilée par l’argent et qui enchaine des conquêtes sulfureuses pour décrocher le graal. Apôtre de l’ascension par le cul, elle n’a rien ménagé pour assouvir sa passion bestiale pour l’accumulation matérielle. Au contact de la star Eto’o, elle frémit et plaque son petit ami qui était pourtant prêt à l’épouser. Quand elle découvre les curieux penchants sexuels de la star, elle ne le quitte pas. Mieux, elle s’y accommode et couche dans le domicile que le footballeur partage avec sa compagne Georgette à Barcelone.

Excédée dit-elle par la pression d’un Eto’o qui lui commande de sales besognes sexuelles, c’est dans les bras d’un autre illustre Casanova fortuné (Fally Ipupa) qu’elle va se consoler. Et quand son ex-amant décide de la jeter en pâture sur la toile, c’est un haut fonctionnaire du pays (qu’elle nomme « qui tu sais ») qui lui donne 20 millions de FCFA pour voyager et se refaire une santé morale.

Quelle veinarde ! Insatiable, l’ex amante de l’ancien capitaine des Lions s’est clairement lancée dans une vaste entreprise chrématistique de son idylle clandestine. Outre qu’elle engrange des prébendes des « ennemis d’to’o », elle a lancé une ligne de sous-vêtements (pour femmes libres ?) et aurait signé deux juteux contrats pour un livre et un film relatifs à son aventure avec le footballeur. Quand sortira-t-elle de cette Eto’o dépendance marketing ?

Le leurre du prince fortuné
De Koah je me mêle pour m’indigner de cette dérive éthique qui balise aujourd’hui la vie de jeunes camerounaises. Tant et si bien qu’on s’interroge sur l’hostilité et le rejet que suscite Nathalie Koah au sein d’une bonne frange de la population féminine du pays. Si bien de femmes sont contre Nathalie parce qu’elle représente ce que la femme a de plus avilissant, une autre franche se mord les doigts et les lèvres de ne pas avoir été à cette « illustre place ».

J’en appelle donc à un sursaut éthique chez nos jeunes filles pour qu’elles réapprennent le sens de l’effort par le travail et l’engagement total sur un projet éducationnel qui reste le vrai gage objectif du succès et de l’ascension sociale. La pauvreté ambiante n’excuse pas l’obsession matérialiste et d’ailleurs le prince charmant fortuné n’arrive qu’une fois sur mille. C’est à Polytechnique, au CUSS, dans nos Universités et Grandes Ecoles que se trouve l’élite féminine de demain. Pas à la Sanza, au Byblos ou dans quelque couloir libidineux qui donne droit à un lucre aussi factice qu’éphémère.

Le Roi est nu
Pour ce qui de Samuel Eto’o qu’il me soit permis de réitérer ce que j’ai déjà dit au sujet de ce Roi des tropiques et qui m’a valu les balles (en caoutchouc) de sa garde prétorienne médiatique. Cette icône du football mondial s’est malheureusement confondue dans un délire mégalomaniaque qui lui a fait perdre la mesure des choses. Demander à une femme de lui rendre les cadeaux qu’on lui a offerts parce qu’elle décide de rompre relève de l’enfantillage. Contraindre son ex amante à des journées de garde à vue dans les cellules infestes de Yaoundé parce qu’elle ne veut pas vous envoyer des photos de nu d’un rival fait penser à un totalitarisme quasi névrotique. Exposer la nudité d’une femme -fut-elle une prostituée de luxe- pour la salir a tout à voir avec la barbarie. Je reste fasciné par le sublime footballeur mais ce Roi revanchard aux accès de colère épidermiques m’exècre. Sa cité ensauvagée est une réplique de Sodome et Gomorrhe que nous ne souhaitons pas pour notre progéniture.

Loin des contempteurs et autres persifleurs intéressés qui veulent une fois de plus capitaliser de ce conflit nauséabond, nous invitons tout simplement nos deux tourtereaux d’hier à faire amende honorable devant le peuple dont ils se sont montrés indignes et à tourner la dernière page de ce roman scatologique.

Samuel Eto’o et Nathalie Koah.
Droits réservés)/n

Samuel Eto’o n’entraîne plus Antalyaspor

La mission de l’attaquant camerounais, en tant qu’entraîneur intérimaire du club turc d’Antalyaspor, a pris fin ces derniers jours. Il poursuit néanmoins son contrat en tant que joueur

L’attaquant camerounais a été remplacé par le Portugais Jose Morais. Ce dernier a été l’adjoint de son compatriote Jose Mourinho à Chelsea jusqu’à son limogeage en décembre dernier.

Morais, qui était annoncé à Swansea, avait également travaillé avec Mourinho au Real Madrid et à l’Inter Milan.

Samuel Eto’o était en charge d’Antalyaspor pour le mois de décembre 2015, quand Yusuf Simsek et le club ont mis fin de façon coessentielle a son contrat.

Au cours de son intérim, il a permis au club de remporter deux rencontres, mais Antalyaspor a aussi perdu deux matchs et fait un nul.

Eto’o doit toutefois poursuivre son contrat en tant que joueur du club.

Samuel Eto’o au milieu de ses coéquipiers.
Droits réservés)/n

Samuel Eto’o dans le top 20 des meilleurs buteurs africains des championnats Européens

L’ex capitaine des Lions Indomptable du Cameroun occupe la 3e place du classement effectué et publié par Rfi. Il est suivi de Léonard Kweke qui vient en 12e position

Buts Place Joueur Club/Nationalités Joués Moy.

18 1 Pierre-Emerick Aubameyang Borussia Dortmund/Gabon 17 1.05
14 2 Odion Ighalo Watford/Nigeria 19 0.74
13 3Samuel Eto’o Antalyaspor/Cameroun 17 0.76
13 – Riyad Mahrez Leicester/Algérie 17 0.76
11 5 Benjamin Moukandjo Lorient/Cameroun 19 0.58
10 6 Hakim Ziyech Twente/Maroc 17 0.59
10 7 Abdoulay Diaby Cercle Bruges/Mali 19 0.53
10 – Mbaye Leye Zulte Waregem/Sénégal 19 0.53
10 9 Gohi Bi Cyriac Ostende/Côte d’Ivoire 20 0.50
9 10 Bartholomew Ogbeche Cambuur Leeuwarden/Nigeria 14 0.64
9 11 Salomon Kalou Hertha Berlin/Côte d’Ivoire 16 0.56
9 12 Léonard Kweuke Rizespor/Cameroun 16 0.56
9 13 Papa Alioune Ndiaye Ankaraspor/Sénégal 17 0.53
9 14 Sofiane Hanni Malines/France-Algérie 20 0.45
8 15 Islam Slimani Sporting Portugal/Algérie 13 0.61
8 16 Oumar Niasse Lokomotiv Moscou/Sénégal 15 0.53
8 17 Frédéric Gounongbé Westerlo/Bénin 19 0.42
8 – Knowledge Musona Ostende/Zimbabwe 19 0.42
8 19 Zinho Gano Beveren/Belgique-Guinée Bissau 21 0.38
7 20 Oussama Tannane Heracles/Pays-Bas-Maroc 11 0.64

TOP 20 RFI : Mode d’emploi
Ce classement ne prend en compte que :
1) les joueurs évoluant dans les douze meilleurs championnats d’Europe (selon l’indice UEFA 2015-2016)
2) les sélectionnés ou sélectionnables par une équipe nationale A africaine. Ce qui inclut les joueurs binationaux.


Droits réservés)/n

Samuel Eto’o dans le top dix des footballeurs les plus riches d’Afrique

Le Camerounais est suivi dans le classement des Ivoiriens Yaya Toure et Didier Drogba

Selon des informations publiés par des médias nationaux et internationaux, l’ex-capitaine des Lions Indomptables, Samuel Eto’o, occupe la première place du classement des dix footballeurs les plus riches d’Afrique.

Avec une fortune estimée à près de 202 millions de dollars, il est suivi des Ivoiriens Yaya Touré (170 millions) et Didier Drogba propriétaire de 155 millions de dollars.

John Obi Mikel dont la fortune est élevée à 50 millions de dollars, John Obi Mikel est le joueur nigérian le mieux payé parmi les joueurs toujours en activité. Selon les mêmes informations, il gagne environ 75,000 livres sterling par semaine à Chelsea (D1 anglaise) alors que Nwankwo Kanu et Jay Jay Okocha, possèdent des fortunes respectives de 100 et 150 millions de dollars.

La liste complète
1- Eto’o : 202 million dollars
2- Yaya Toure : 170 million dollars
3- Drogba : 155 million dollars
4- Okocha : 150 million dollars
5- Naonko : 100 million dollars
6- Essien : 70 million dollars
7- Adebayor : 57 million dollars
8- Obi Mikel : 50 million dollars
9- Kolo Toure : 43 million dollars
10- Muntari : 40 million dollars


Droits réservés)/n

Affaire Nathalie Koah: Samuel Eto’o estimé non coupable

Alors que le verdict est attendu le 31 décembre prochain, le procureur a conclu qu’aucune accusation retenue contre l’ex-capitaine des Lions indomptables n’est caractérisée, informe Le Jour

L’information est relevée dans le quotidien privé Le Jour, édition du 22 décembre 2015. Selon ce journal, le parquet du tribunal de première instance estime que Samuel Eto’o n’est en rien coupable des accusations portées contre lui par son ancienne compagne Nathalie Koah. Il s’agit de menace sous condition, chantage, publications obscènes, et trafic d’influence.

Après plus d’un an de débat devant ladite juridiction, le procureur, dans ses réquisitions, a conclu que le footballeur camerounais doit être déclaré non coupable. Toutefois, son ami E.M. Christian est, selon le procureur, coupable de menace sous condition.

Cette charge contre E.M. Christian a été retenue après une expertise judiciaire opérée sur une bande sonore extraite du téléphone de Nathalie Koah. « D’après l’expert en cryptologie, la voix masculine sur l’enregistrement est celle d’E.M. Christian », lit-on dans les colonnes du journal.

En réponse au parquet qui a reconnu les propos tenus dans l’enregistrement suffisant pour rétablir l’infraction de menace sous condition, Me Abah Fouda, conseil de Nathalie Koah a soulevé que Samuel Eto’o agissait par le biais de son ami. « Samuel Eto’o est l’auteur intellectuel et E.M Christian, l’auteur matériel. On ne peut donc condamner l’un sans l’autre », a-t-il indiqué dans une citation publiée dans le même journal.

Pour ce qui est de Nathalie Koah, le tribunal de première instance de Yaoundé saisi d’une plainte de l’ex-capitaine des Lions Indomptables s’est également prononcé sur l’affaire. L’ex-compagne du footballeur est accusée de menace sous condition, publication obscène, chantage, diffamation et abus de confiance. Le procureur a aussi estimé Nathalie Koah innocente pour ces chefs d’accusation.

Cependant, en ce qui concerne l’accusation de vol, le procureur émet un doute. « On ne peut pas dire avec exactitude que Nathalie Koah a volé à Samuel Eto’o la montre qu’elle porte. De même qu’on ne peut pas attester de ce que Eto’o Fils la lui a offerte. Je m’en remet à la sagesse du tribunal », a-t-il dit. Reste attendu le verdict prévu le 31 décembre prochain qui permettra de trancher l’affaire.


Droits réservés)/n

Antalyaspor: le skill parfait de l’inarrêtable Eto’o

L’attaquant camerounais continu de se régaler en Turquie. Dimanche, le buteur a encore offert à son club un beau but pour une victoire 3 buts à 2 face à Mersin

Comme chaque week-end, Samuel Eto’o se régale en Turquie avec Antalyaspor. Hier dimanche, 13 décembre 2015, le buteur camerounais a encore offert à son club un très beau but pour une victoire 3 buts à 2 face à Mersin.


Le skill parfait de l’inarrêtable Eto’o par evidenceprod

Contrôle de la poitrine, enchaînement et dribble parfait, pour finir sur une frappe en force petit-filet opposé, Eto’o est toujours en très grande forme à 34 ans. Malheureusement, Antalyaspor ne pointe qu’à la 9e place du classement de Süper Lig.

Samuel Eto’o, nouveau directeur technique intérimaire d’Antalyaspor

Nommé par le président du club turc, l’attaquant camerounais sera assisté dans cette tâche par l’adjoint de l’ancien entraîneur, Mehmet Ugurlu, et un interprète

Nouveau défi pour le goleador camerounais Samuel Eto’o qui est le nouveau directeur technique par intérim de son club turc, les rouge et blanc d’Antalyaspor suite au limogeage du coach Yusuf Å imÅ ek pour insuffisance de résultats. Une directive radicale prise par le président d’Antalyaspor, Gültekin.

Eto’o sera assisté dans cette nouvelle tâche par l’adjoint de l’ancien entraîneur, Mehmet UÄ urlu, et un interprète. Les deux hommes devront trouver des solutions pour faire remonter le club d’Antalya. Eto’o déjà très apprécié par ses coéquipiers est affectueusement surnommé « Papa Eto’o ».

Il aura certainement à c ur de mériter la confiance des dirigeants, joueurs et supporteurs car, dès ce samedi 12 décembre 2015, Antalyaspor, 10e de son championnat, recevra sur ses installations, le club Mersin Ä°dman Yurdu, 17e et avant-dernier.

Les responsables du club espèrent trouver un nouvel entraîneur dans une semaine, disent-ils. En attendant, le nouvel entraîneur-joueur s’est déjà mis au travail.


Droits réservés)/n

Samuel Eto’o: «Nous devons lutter avec force contre Boko Haram»

Invité exceptionnel de Luis Attaque sur RMC ce mardi, Samuel Eto’o a évoqué le gala qu’il organise dans le cadre de son l’opération « Yellow Whistle Blower FC »

Invité exceptionnel de Luis Attaque sur RMC ce mardi, Samuel Eto’o a évoqué le gala qu’il organise dans le cadre de son l’opération « Yellow Whistle Blower FC », qui vise à aider les victimes du groupe terroriste Boko Haram. L’attaquant international camerounais est aussi revenu sur sa belle carrière qui aurait pu le conduire deux fois au PSG.

Samuel, pourquoi avez-vous décidé de lutter de cette manière contre Boko Haram ?
Nous pensons qu’en créant un élan de solidarité, nous pouvons amener les gens à contribuer pour aider nos frères qui souffrent au Cameroun, au Nigeria, au Tchad et au Niger. Nous avons un problème là-bas. Je n’ai pas connu ce problème dans ma jeunesse et ça m’a permis de faire mon travail du mieux possible. Aujourd’hui, je suis obligé de me poser des questions.

Tentez-vous aussi de réveiller les consciences en Europe, où le problème n’est pas trop connu ?
C’est dommage qu’on en parle assez peu en Europe. En Afrique, nous aimons bien aider. Quand l’Europe est touchée, nous sommes souvent présents, vous le voyez avec nos chefs d’Etat qui sont souvent auprès de vous. C’est difficile de constater que, quand ça nous touche, nous ne voyons presque personne. Nous devons lutter avec force et tout seul contre cette ignorance.

En ce qui concerne votre actualité sportive, vous semblez en pleine forme avec Antalya, où vous empilez les buts. Comment vous sentez-vous ?
Je prends toujours du plaisir à jouer. Le football n’a pas de mémoire, donc tant que vous avez la chance d’être là, il faut continuer à prouver que vous pouvez toujours faire pour le mieux. J’ai la même envie qu’au premier jour. Plus on se rapproche de la fin, plus on veut profiter de ces petits moments qui nous restent.

Dans quel club avez-vous pris le plus de plaisir durant votre carrière ?
A Majorque parce que j’étais jeune (il y a joué de 2000 à 2004, ndlr). J’arrivais dans ce beau monde, je voulais défier les meilleurs et on m’a donné l’opportunité d’être le n°1. Avec mes coéquipiers, nous avons fait de très belles choses. Après, j’ai connu Barcelone où j’ai gagné beaucoup plus de trophées. Mais c’est plus facile de gagner à Barcelone qu’à Majorque puisque vous êtes entouré des meilleurs joueurs du monde.

Quel joueur vous a le plus marqué dans votre carrière ?
Iniesta est le joueur qui m’a le plus marqué. Il interprète très bien le football, il le rend tellement facile. Il est beau à voir jouer. Il y a un autre joueur africain que j’adore, c’est Yaya Touré. A son arrivée à Barcelone, il était incroyable.

Quel est l’entraîneur qui vous a le plus impressionné ?
Luis Aragones. Paix à son âme. J’ai aussi un très bon entraîneur à Antalya (Yusuf Simsek). Il faut regarder cet entraîneur, je pense qu’il va écrire une belle partie de l’histoire du football.

Selon un quotidien anglais, José Mourinho aurait contacté Paris pour proposer ses services. Le verriez-vous comme entraîneur du PSG ?
Je ne pense pas que l’information soit vraie. Je ne vois pas José Mourinho contacter le PSG. Mourinho peut faire gagner n’importe quel club. Il l’a fait par le passé et peut encore le faire. Mais je ne pense pas qu’il partira de Chelsea. Je pense qu’il peut aider son club à se ressaisir et à enclencher de très bons résultats.

Vous êtes-vous réconcilié avec José Mourinho, qui avait émis des doutes sur votre véritable âge lors de votre passage à Chelsea ?
José s’était trompé mais je ne vais pas lui en vouloir éternellement. On a discuté et c’est passé. Si je devais me fâcher contre tous les gens qui m’ont fait des choses pas correctes, je serais fâché avec beaucoup de monde. Il y a beaucoup d’émotion dans le football, on dit parfois des choses qu’on regrette. Ça m’est déjà arrivé mais on avance.

Le PSG va-t-il gagner la Ligue des champions cette année ?
C’est mon souhait. Les grands joueurs, comme Zlatan, marquent l’histoire parce qu’ils prennent la responsabilité d’emmener leurs coéquipiers à la victoire finale. Mais cela ne se fait jamais sans l’apport de l’équipe. Nous aurons des matchs-clés où Zlatan devra prendre la décision de nous faire gagner. Mais il ne faut pas que les autres se déchargent de leurs responsabilités. Personne ne peut contester que Zlatan est un grand joueur qui joue, en plus, dans mon équipe de c ur. Nous ne pouvons que le supporter.

Le PSG est donc votre équipe de c ur ?
Oui, depuis l’époque où le grand George Weah y jouait.

Avez-vous eu l’opportunité d’y jouer un jour ?
J’ai eu l’opportunité quand le coach Luis (Fernandez) était encore au PSG (de 1994 à 1996 puis de 2000 à 2003). Je me voyais déjà joueur du PSG. Avant l’arrivée de Zlatan (en 2012), on a discuté plusieurs fois avec « Leo » (Leonardo, alors directeur sportif du club) pour que je vienne mais ça ne s’est pas fait. Je n’ai pas de regrets autour de ma carrière. Si ça s’était fait, j’aurais été très heureux. Je reste supporter. Pour nous, les Africains de la partie francophone, quand on part en Europe, on pense d’abord à la France. Et avec toutes les grandes choses que George Weah a faites au PSG.


Droits réservés )/n

Tourisme: Samuel Eto’o, Roger Milla et Yannick Noah meilleurs ambassadeurs de la destination Cameroun

Ils ont été nommés par l’Association Presse pour le Tourisme qui organise le 28 novembre 2015, la première édition des Trophées du Tourisme et du Développement Durable

Samuel Eto’o, Roger Milla et Yannick Noah ont été nommés meilleurs ambassadeurs de la destination Cameroun par l’Association de Presse pour le tourisme (APTOUR). C’est l’information principale que l’on retient de la conférence de presse donnée le président de APTOUR, Jean Solaire Kuete Tchoumene, hier, lundi 26 octobre à l’hôtel La Falaise à Yaoundé.

Cette conférence de presse a été donnée en prélude aux trophées du Tourisme et du Développement Durable prévu pour le 28 novembre prochain 2015.

Cet événement placé sous le haut patronage du Ministère du Tourisme et des loisirs se déroule dans un contexte marqué par la baisse des activités touristiques au Cameroun du fait de l’insécurité qui prévaut dans la région de l’extrême nord. Etant déjà éprouvé par les exactions de la secte terroriste Boko Haram, l’industrie du tourisme a donc besoin d’un souffle nouveau.

Et l’APTOUR s’est donnée pour mission de contribuer, par une cérémonie de distinction, à la redynamisation du secteur du tourisme porteur pour l’économie camerounaise. Il s’agit pour nous de stimuler l’effort et célébrer l’excellence dans développement de la Destination Cameroun avec ses multiples produits touristiques.

A travers les Trophées du Tourisme et du Développement Durable, l’APTOUR veut surtout promouvoir l’éthique et implorer plus de responsabilité chers les acteurs; Car le tourisme est un moyen de nous ouvrir les yeux sur de nouveaux paysages et de nouvelles cultures, sur les beautés de notre Terre ainsi que sur les dangers qui la menacent, sur la richesse des populations et les disparités qui les touchent.

Mais au-delà des souvenirs et des albums photos, l’APTOUR attire l’attention du monde sur les effets néfastes de l’activité touristique à savoir : les émissions de gaz à effet de serre, la surconsommation des ressources, la production de déchets afin de susciter chez les touristes et les opérateurs des attitudes responsable pour l’avenir de chacun et le respect de tous.


Droits réservés )/n

Samuel Eto’o: un pied d’or pour le goléador camerounais

L’ex-capitaine de la sélection camerounaise de football a reçu lundi une distinction de plus à Monaco, aux côtés des grands noms du ballon rond

C’est à Monaco, lors d’un gala, que le footballeur camerounais, Samuel Eto’o Fils, a reçu lundi, 21 septembre 2015, le Golden Foot Award.

A 34 ans, le meilleur buteur de la sélection camerounaise, succède à son coéquipier du Fc Barcelone, Andres Iniesta.

La cérémonie de remise de la distinction s’est tenue en présence de grands noms du football. Il s’agit notamment de David Trezeguet. A l’occasion, le sociétaire du club turc Antalyaspor a trempé se pieds dans la glaise, rejoignant dans ce palmarès Andres Iniesta, Didier Drogba, Zlatan Ibrahimovic, Ryan Giggs, Francesco Totti, etc.

Décerné par le « Golden Foot Hall of Fame », ce trophée créé en 2003 est attribuée à un joueur actif âgé d’au moins 28 ans pour l’ensemble de sa carrière. Il ne peut être gagné qu’une seule fois.


Droits réservés)/n

Antalyaspor: Samuel Eto’o de nouveau buteur

Le capitaine d’Antalyaspor, club nouvellement promu en Süper Lig, a marqué son troisième but dimanche, permettant à son club de s’imposer face à Genclerbirligi (3-1)

368, c’est désormais le nombre de buts inscrits par Samuel Eto’o tout au long de sa carrière. Déjà auteur d’un magnifique doublé lors de la première journée le 15 août dernier face à Basaksehir (2-3), Samuel Eto’o a encore trouvé le chemin des filets ce dimanche, 23 août 2015, à domicile, à l’occasion de la deuxième journée de Süper Lig de Turquie.

Le capitaine d’Antalyaspor, club nouvellement promu en Süper Lig, a marqué son troisième but, permettant à son club de s’imposer face à Genclerbirligi (3-1).

Pourtant ce sont les visiteurs qui avaient été les premiers à trouver le chemin des filets sur un but de Moestafa El Kabir qui concluait une jolie passe de Martin Spelmann (0-1, 37e).

C’est à un quart d’heure de la fin du match qu’Antalyaspor va trouver l’égalisation sur un but de Dejan Lazarevic (1-1, 76e). Cinq minutes plus tard, Etame Mbilla, entrée en cours de jeu à la place de Dejan Lazarevic (83e), inscrivait son premier but de la saison (2-1, 88e). Le Camerounais permettait ainsi à son équipe d’avoir l’avantage au score pour la première fois dans cette rencontre.

Et son compatriote, Samuel Eto’o, venait conclure cette belle soirée en inscrivant le quatrième but de la rencontre et le troisième pour son équipe (3-1, 90e+4).

Antalyaspor s’impose finalement sur le score de 3 buts à 1 et enregistre sa deuxième victoire d’affilée en autant de rencontre.

Samuel Eto’o entouré de ses co-équipiers.
Droits réservés)/n

Transfert: Jean II Makoun rejoint Eto’o en Turquie

Le milieu de terrain camerounais s’est engagé avec le club turc d’Antalyaspor, indique L’Equipe. Il rejoint ainsi son coéquipier en sélection Samuel Eto’o, arrivé cet été en Turquie

Le Stade Rennais poursuit son opération dégraissage. Après le départ d’Anders Konradsen et les prêts de Christian Brüls et d’Ermir Lenjani, c’est au tour de Jean II Makoun de quitter la capitale bretonne.

Le milieu de terrain camerounais vient en effet de s’engager avec le club turc d’Antalyaspor, indique L’Equipe. Il rejoint ainsi son coéquipier en sélection Samuel Eto’o, arrivé cet été en Turquie.

En fin de contrat à Rennes, Jean II Makoun, 32 ans, avait rejoint les Rouge et Noir en 2012, prêté par le club anglais d’Aston Villa.

Durant ces trois saisons en Bretagne, le milieu de terrain aura joué 68 matchs en compétition officielle. La saison dernière, le joueur n’avait été aligné qu’à une seule reprise par le coach Philippe Montanier qui ne comptait pas sur lui cette saison.

Jean II Makoun sur le terrain.
Droits réservés)/n

Samuel Eto’o assure pour ses débuts avec Antalyaspor

Pour son premier match de championnat turc samedi face à Basaksehir, le Camerounais a largement participé à la victoire de son équipe (3-2). Le tout en inscrivant deux magnifiques buts

Un salaire de 4 millions d’euros annuels, ça se mérite. Transféré cet été de la Sampdoria à Antalyaspor en Turquie, Samuel Eto’o commence la saison pleine balle! Pour son premier match de championnat samedi face à Basaksehir, le Camerounais a largement participé à la victoire de son équipe (3-2). Le tout en inscrivant deux buts d’une classe folle. L’ancien joueur du Barça ou encore de Chelsea a notamment fait trembler les filets d’un slalom géant dans la défense adverse; et d’une volée magnifique.

Les deux buts de Samuel Eto’o(vidéo)

Yolande Bodiong: « je n’ai jamais travaillé pour un projet de chaîne de télévision sportive »

Après le démenti de Samuel Eto’o à la suite d’une rumeur le désignant comme le créateur de ladite chaîne, la promotrice de Maraboo qui en serait la Dg dément à son tour son implication dans ce projet

Samuel Eto’o dément la création d’une chaîne de télévision sportive

L’attaquant international camerounais a publié un démenti sur sa page Facebook, suite à l’annonce faite par certains médias de la création prochaine d’une chaîne de télévision sportive au Cameroun

«Suite aux nombreuse rumeurs relatives au lancement imminent par Samuel Eto’o Fils d’une imaginaire chaîne de télévision sportive,. j’informe l’opinion nationale et internationale que je n’ai jamais eu l’intention de mettre sur pied une chaîne de télévision qui serait dirigée par une certaine Yolande Bodiong», déclare l’attaquant camerounais dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

Ce démenti fait suite à une information, relayée il y a quelques jours par de nombreux médias, annonçant l’arrivée prochaine d’une première chaîne de télévision sportive créée par Eto’o et placée sous la direction de Yolande Bodiong, promotrice de l’agence spécialisée dans la production audiovisuelle, le conseil en communication et les relations publiques, Maraboo.

Pour Samuel Eto’o, il ne s’agit ni plus ni moins «d’affabulations qui n’engagent que leurs auteurs». Même s’il est vrai que la star du football africain avait déjà contribué à la création de Radio sport info (Rsi) comme l’a confirmé le promoteur de la Radio, Martin Camus Mimb. «Ce n’est pas une honte de dire que Samuel Eto’o Fils m’a aidé. C’est un frère», avait-il déclaré.


Droits réservés)/n

Samuel Eto’o Fils va lancer une télévision sportive

La chaîne sera dirigée par Yolande Bodiong, la promotrice de l’agence spécialisée dans la production audiovisuelle, le conseil en communication et les relations publiques, Maraboo

Le Cameroun se prépare pour avoir sa toute première télévision sportive. Et c’est encore une fois grâce au légendaire attaquant des Lions, Samuel Eto’o.

Le matériel qui servira à monter cette unité est déjà arrivé à Douala, emplacement depuis lequel la chaîne va émettre ses programmes.

La chaîne sera dirigée par Yolande Bodiong, la promotrice de l’agence spécialisée dans la production audiovisuelle, le conseil en communication et les relations publiques, Maraboo.

Samuel Eto’o avait déjà contribué à la création de Radio sport info (Rsi) comme le précise Martin Camus Mimb, le promoteur de la Radio: «Ce n’est pas une honte de dire que Samuel Eto’o Fils m’a aidé. C’est un frère».

Samuel Eto’o Fils
Droits réservés)/n