Cameroun : des campus numériques en gestation

Digitalisation de l’administration publique  est en bonne voie au Cameroun. Les révolutions numériques et pédagogiques vont bousculer les établissements de l’enseignement supérieur.

La signature du mémorandum d’entente, entre l’Etat du Cameroun représenté par Joseph Le, ministre de fonction publique et Koica dont le signataire était Gyuhong Lee, son Directeur  au pays s’est effectuée le 10 juillet 2023. Les documents ont été paraphés  en présence du Secrétaire Général du ministère de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire.

L’implémentation réussite de la Stratégie nationale de développement (SND30) passe sans doute,  par la mise à disposition d’une administration répondant aux défis de la modernité. Entre environnement propice à la corruption et prisonnière du poids de sa paperasse, l’administration publique camerounaise peine à trouver ses marques dans un monde plus que jamais numérisé.  C’est dans le souci de s’arrimer  à cette  exigence, que le pays de Paul Biya  vient de marquer un point important,  en signant un mémorandum d’entente avec l’Agence Coréenne de Coopération Internationale (Koica).

Intitulé  Project for Enhancing Awareness and Capacity Building for Public Service Transformation in Cameroon, il vise prioritairement la  transformation des compétences manuelles des agents publics vers les compétences numériques harmonisées, pour un meilleur service public en ligne aux profits des entreprises et des citoyens. « Il s’agit de quelque chose de très important de pratiquement révolutionnaire.  Nous sommes aujourd’hui à la première étape qui consiste à la signature et ensuite il y aura la signature des agréments  entre le Minepat et Koica. Nous sommes véritablement en train de mettre le projet sur pieds » souligne Joseph Le.

Cameroun-Économie numérique : le gouvernement reconnaît l’apport de l’assistance internationale

C’est par la voix du secrétaire général du ministère des Postes et Télécommunications, Mohamadou Saoudi que le mérite de l’entreprise Huawei a été reconnu lors de sa visite du stand du leader mondial des télécommunications en compagnie du Directeur Général de la CAMTEL, Mme Judith ACHIDI et du Représentant permanent de l’IUT des zones Afrique centrale et Madagascar.

 

Le Cameroun compte de nombreux opérateurs de télécommunication et autres services numériques. L’organisation du Salon du numérique de l’Afrique centrale du 22 au 24 février est l’occasion de mettre en exergue les progrès réalisés par les différents pays de la sous-région. Ceci en termes d’évolution technologique.

Si l’on peut être fier d’expérimenter la technologie de quatrième génération au Cameroun grâce à des fournisseurs comme la firme internationale, Huawei, il faut cependant souligner que cela n’a pas toujours été le cas. C’est donc un mérite à attribuer au partenaire du gouvernement comme l’a indiqué le Secrétaire général du ministère des Postes et télécommunications et Représentant personnel du MINPOSTEL. Il s’exprimait à l’occasion de l’ouverture du Salon du numérique d’Afrique centrale sur l’apport de Huawei dans l’écosystème numérique camerounais, « nous pensons que Huawei joue un rôle fondamental et très important dans la mesure où il fournit des équipements et apporte un soutien technique, l’entreprise fournit des solutions numériques dans les terminaux, les réseaux et le cloud ndlr. C’est l’un des partenaires qui travaille avec tous les opérateurs, » Mohamadou Saoudi.

Lors de cette visite au sein du stand d’ HUAWEI, ces hautes personnalités ont bénéficié d’une présentation des technologies récentes du géant des télécommunications exposées notamment l’équipement de visioconférence de dernière génération HUAWEI IDEA HUB et le système d’équipements pour un réseau d’opérateur mobile appelé AIR-PON.

 

Mohamadou Saoudi, S.G Minpostel

En effet, l’entreprise spécialisée dans la fourniture de solutions TIC a depuis son arrivée au Cameroun en 2005 apporté son soutien concernant l’exploitation du potentiel numérique du pays.

Pour Edmonde Djiokeng Teboh, Directeur des relations publiques et Channel de HUAWEI dans la zone CEMAC,

« La présence de HUAWEI qui est un équipementier dans un salon pour le numérique comme celui-ci, signifie que HUAWEI au Cameroun aujourd’hui est l’un des partenaires stratégiques qui a accompagné la plupart des opérateurs, et aussi les entreprises à la digitalisation. Aujourd’hui nous apportons une contribution significative au développement de l’économie numérique, et il n’y a pas de raison qu’on parle d’un salon pour le développement de l’économie numérique et qu’un partenaire comme HUAWEI se permette d’être absent. Nous pensons que l’économie numérique, comme l’a dit le Chef de l’État Son Excellence M. Paul BIYA il y a de cela quatre ans, la récurrence du sujet sur le digital dans les discours du Président de la République, prouve qu’il s’agit d’un secteur porteur pour l’économie de notre pays, dans sa globalité. Nous pensons qu’à travers cet accompagnement, avec une forte sensibilisation et beaucoup d’actions dans l’économie numérique, nous pouvons toujours rester ce partenaire privilégié pour le Gouvernement camerounais. Cela dit, nous saluons l’organisation de ce Salon qui permet de mettre les acteurs de l’économie numérique au cœur de l’action, afin de porter la vision d’un Cameroun émergent à l’horizon 2035. »

Edmonde Djiokeng Teboh

Pour favoriser l’émergence de l’économie numérique, l’équipementier s’investit dans le soutien aux start-ups, l’accompagnement des jeunes dans leur formation, principalement pour ceux qui étudient les TIC. Cela passe par des bourses d’études et des salons organisés pour permettre à ces jeunes d’obtenir de meilleures compétences.