Cameroun-Crise anglophone : la Russie contre une intervention internationale

L’ambassadeur l’a réaffirmé ce 04 mars au gouvernement du Cameroun.

«  Il n’y a pas une urgence humanitaire au Cameroun », a d’emblée fait savoir Anatoly Bashkin ambassadeur de la fédération de Russie au Cameroun.

Le plénipotentiaire russe s’exprimait ainsi au sortir d’une audience avec le ministre Camerounais des Relations extérieures.

L’ambassadeur a ajouté que son pays était « contre tout ingérence et initiative d’intervention au Cameroun » dans le cadre de la crise anglophone que a fait près de 3000 morts depuis 2017 dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest du Cameroun.

Anatoly Bashkin a par ailleurs félicité le peuple camerounais « qui a participé aux élections municipales et législatives », et rappelé que des ingénieurs russes sont à pied d’œuvre pour la réhabilitation de la Société nationale de raffinerie (Sonara), ravagée par un incendie en 2019.

Cameroun : Paul Biya attendu en Russie

Le président de la République du Cameroun a reçu une invitation à prendre part au tout premier sommet Russie-Afrique qui se tiendra à Sotchi en octobre 2019.

 Le chef de l’Etat Paul Biya a reçu en audience, le 27 mars à Yaoundé, l’ambassadeur de la fédération de Russie au Cameroun.

Pendant deux heures, Paul Biya et Anatoly Bashkin « ont procédé à une évaluation de la coopération entre Yaoundé et Moscou et évoqué le prochain Sommet Russie-Afrique, prévu à Sotchi au mois d’octobre prochain », fait savoir la présidence de la République du Cameroun.

« Nous comptons beaucoup sur la participation active du Cameroun et du président Paul Biya à ce sommet », a souhaité le représentant du gouvernement russe au Cameroun.

Il ajoute, « cette audience nous a permis de discuter beaucoup des questions d’intérêt commun. On a beaucoup parlé de la coopération entre la fédération de Russie et le Cameroun dans les domaines politiques, économiques humanitaires ».

La coopération entre le Cameroun et la Russie s’est intensifiée depuis une dizaine d’années. Moscou a par exemple fourni Yaoundé en matériel militaire et plusieurs tonnes de d’aide humanitaire au plus fort de la guerre contre Boko Haram.

« Cette année sera le sommet Afrique-Russie, et certainement le président Paul Biya a reçu l’invitation de son homologue russe. Et cette invitation a été acceptée », a déclaré Anatoly Bashkin.

Le sommet sera précédé d’un forum de parlementaires russes et du continent et d’un forum économique.