Deux jeunes dont un originaire du Cameroun condamnés pour avoir vandalisé des tombes en France

Les deux acolytes, qui ont profané 63 tombes en Hautes-Pyrénées, ont expliqué à la Justice française qu’ils avaient été envoyés par un marabout malien en vue de réussir dans la musique

 

Deux jeunes hommes, Fabien et Jordan, âgés respectivement de 22 et 23 ans, ont été condamnés par le tribunal correctionnel de Tarbes (France) le 20 août dernier, pour avoir vandalisé 63 tombes dans le cimetière de Lannemezan, département des Hautes-Pyrénées.

Les deux complices ont été attrapés pour avoir laisser tomber un téléphone sur les lieux, dans la nuit du 09 au 10 août, ainsi que des traces de sang.

Fabien, l’un des auteurs du saccage du cimetière, est originaire du Cameroun, selon les médias français qui ont rendu compte de l’audience du tribunal. Ce dernier a confié à la Justice qu’ils ont agi à la demande d’un marabout basé au Mali, pour réussir dans la musique.

Dans le cimetière, ils ont cassé des croix et renversé des plaques, pour un préjudice estimé à plus de 30 000 euros. 

Fabien a laissé transparaître une envie de récidive, en territoire africain où ce serait, selon lui, “moins cher” de profaner des tombes, avec la possibilité de “payer les gendarmes” pour éviter les enquêtes.

Le tribunal l’a condamné à “18 mois de prison, dont 8 mois fermes et 10 avec un sursis probatoire de 2 ans. Quant à Jordan [son acolyte, NDLR], sa peine a été allégée : 12 mois dont 6 mois fermes et 6 assortis d’un sursis probatoire de 2 ans. Les deux hommes devront en plus indemniser les victimes”, a rapporté Valeurs Actuelles