Eliminatoires Jeux Africains 2015: liste des 18 Lionnes retenues pour affronter l’Ethiopie

Elles affrontent la sélection éthiopienne samedi prochain en match aller du dernier tour éliminatoire des Jeux africains qui auront lieu à Brazzaville au Congo

Les Lionnes indomptables affrontent la sélection éthiopienne samedi prochain en match aller du dernier tour éliminatoire des Jeux africains qui auront lieu à Brazzaville au Congo, du 4 au 19 septembre 2015.

18 joueuses, dont neuf professionnelles et autres locales ont été retenues pour cette rencontre qui aura lieu à Addis-Abeba.

Il est à noter que le Cameroun détient le titre de champion d’Afrique de football féminin des Jeux africains. Titre acquis à Maputo au Mozambique en 2011.

Les joueuses retenues
1- Annette Flore Ngo Ndom (Fc Union Nove Zamky de Slovaquie)
2- Régine Flore Enyegue (As police de Yaoundé)
3- Cathy Bou Ndjouh (Fc Mihck de Bielorussie)
4- Christine Patience Manie (Cff Olimpia Cluj Napoca de Roumanie)
5- Isis Amarielle Sonkeng (Louves Minproff de Yaoundé)
6- Yvonne Leuko Chibosso (Arras Fc de France)
7- Augustine Ejanguè Siliki (Fortuna du Danemark)
8- Michèle Akaba Edoa (louves Minproff de Yaoundé)
9- Jeannette Ngock Yango (FF Yzeure de France)
10- Gabrielle Aboudi Onguené (Louves Minproff de Yaoundé)
11- Francine Zouga edoa (FF Chenois de Genève en Suisse)
12- Raissa Feudjio (Louves Minproff de Yaoundé)
13- Rose Bella (As Police de Yaoundé)
14- Michèle Ngono Mani (Claix Fc de France)
15- Marie Aurielle Awona (ASJ Soyaux Charente de France)
16- Thérèse Abena (Louves Minproff de Yaoundé)
17- Claudine Falone Mefometou (WFC Zezda2005 de Russie)
18- Agathe Georgette Ngani (Louves Minproff de Yaoundé)

Les lionnes indomptables du Cameroun
Droits réservés)/n

Eliminatoires Can 2015 : Le Cameroun défiera la Côte d’ivoire

Les Lions qui évolueront dans le groupe D auront aussi pour adversaire la RDC et un vainqueur des barrages

La Confédération africaine de football (Caf), a procédé hier dimanche au tirage au sort des éliminatoires de la Can 2015. Hassan Shehata, l’ancien sélectionneur de l’équipe d’Egypte, invité à procéder au tirage, a ainsi placé le Cameroun, la Côte d’Ivoire et la RD Congo dans la poule D, en attendant de savoir qui du Swaziland, de la Sierra Leone, de la Gambie ou des Seychelles complètera ce « groupe de la mort ». Les mains de l’Egyptien Shehata n’ont pas non plus gâté les « Pharaons ». L’Egypte se retrouve en effet avec la Tunisie et le Sénégal dans la poule G (en attendant le Burundi, le Botswana, la République centrafricaine ou la Guinée-Bissau).

De fait, le chemin s’annonce beaucoup plus long et ardu pour vingt-huit nations moins prestigieuses et qui sont forcées de passer par deux premiers tours qualificatifs. Le tirage au sort a été peu clément pour la Mauritanie qui défiera la Guinée équatoriale, pour le Rwanda face la Libye, pour le Tchad face au Malawi. Le Bénin qui affrontera Sao Tomé (avec match retour à domicile) s’en sort mieux. Tout comme le Congo-Brazzaville qui se déplacera en Namibie avant de recevoir les Namibiens. Cette 30ème édition de la Can se déroulera au Maroc du 17 janvier au 7 février 2015 dans les villes de Rabat, Agadir, Tanger et Marrakech.

Selon la Caf, les éliminatoires auront lieu en divers tours préliminaires, ainsi qu’une phase de poule avec sept (7) groupes de quatre équipes. Les deux premières équipes de chaque groupe seront directement qualifiées pour la Can- 2015 ainsi que le meilleur 3e des sept groupes. Les matchs allers de ce tour des éliminatoires se dérouleront dans le week-end du 16 au 18 mai 2014 et le retour deux semaines plus tard entre le 30 mai et le 1er juin. Le tour préliminaire suivant entre les vainqueurs du précédent est prévu du 18 au 20 juillet 2014 pour les matchs aller et du 1er au 3 août pour les matchs retours. La phase de groupes se déroulera entre le 5 septembre et le 19 novembre 2014. En effet, sur les 51 pays engagés pour ces éliminatoires, les 21 premiers au classement Caf étaient qualifiés d’office pour la phase de groupe.

Tirage difficile pour le Cameroun qui affrontera la Côte d’Ivoire et la RD Congo
Droits réservés)/n

Can 2013: Les Lions se qualifient pour le troisième tour dans la douleur

Le Cameroun a bataillé fort pour obtenir son billet du dernier tour des qualificatifs de la Can 2013 en Afrique du Sud

Les Camerounais n’ont pas eu le temps de trembler face aux modestes Bissau-guinéens, samedi dernier. Mais de ce match retour du deuxième tour des éliminatoires de la Can 2013, les supporters des Lions retiendront l’essentiel : la qualification. Pour le reste, c’est dans la douleur que Benjamin Moukanjo a fait saliver les 15 000 spectateurs qui se sont rendus au stade Ahmadou Ahidjo. Sur un centre côté gauche de Yannick Ndjeng, effleuré de la tête par Stéphane Mbia, Benjamin Moukanjo, à l’affut dans la surface, a trompé Jonas Mendes, le portier des Renards Bissau-guinéens. Un résultat nul était suffisant pour les Lions pour obtenir un billet pour le troisième tour des éliminatoires, mais après la défaite face à la Libye, ils souhaitaient remporter la partie par une large victoire, afin de gagner en confiance et se réconcilier avec son public, de plus en plus boudeur.

Dès le coup d’envoi, le Cameroun en monopolisant le ballon annonce la couleur : Il est là pour gagner et séduire. Le trio d’attaque, Choupo-Moting- Léonie Kweuke et Benjamin Mounkanjo, assez mobile à l’entame du match, le fait savoir en tentant sa chance de loin. Mais par maladresse ou par manque de réussite, les frappes vont dans les nuages où sont contrées. Face aux Renards regroupés derrières, les Lions peinent à transpercer le verrou. Alors que la pression camerounaise est intense, les Bissau-guinéens vont essayer de réagir sur contre-attaque, suite à un ballon perdu dans l’axe par Mbia, mais l’occasion va échouer à cause d’un hors-jeu. Les hommes Denis Lavagne seront bien prêts d’ouvrir la marque à la 22ème minute, lorsque Song Bilong dépose le ballon sur la tête de Kweuke. Mais l’avant-centre camerounais va manquer totalement le cadre. La deuxième grosse occasion du match est à mettre à l’actif de Song Bilong, à la 32ème minute. Mais son tir dévié est repoussé du bout des doigts en corner par le portier Bissau-guinéen.

Après une première mi-temps largement dominée par les Camerounais en terme de possession de balle, mais pauvre en occasion de but, il faut attendre l’entrée de Yannick Ndjeng et Vincent Aboubakar pour voir les Lions un peu plus conquérants. Ce dernier, sur un tir puisant des 25 mètres va obliger le gardien bissau-guinéen de repousser le cuir en corner des deux poings. Dans l’ensemble, sur balles arrêtées ou en attaque placées, les Lions vont se montrer peu dangereux. L’opération de réconciliation avec son public, sevré de beau jeu et d’efficacité offensive, a encore du chemin. Néanmoins, l’équipe du Cameroun participera bien au troisième et dernier tour des éliminatoires pour la Can 2013 (aller le 7, 8 ou 9 septembre et retour le 12, 13 ou 14 octobre). Un tirage au sort (le 4 ou 5 juillet 2012) réunira les 14 vainqueurs du deuxième tour et les 16 pays qualifiés pour la Can 2012 pour mettre en place 15 rencontres par matches aller et retour. Les gagnants seront qualifiés pour la Can 2013 en Afrique du Sud.

La sélection camerounaise
journalducameroun.com)/n

Cameroun/Sénégal:Rencontre pour un autre match qualificatif

Cette fois c’est au rugby que cela va se jouer, les lions indomptables de la discipline rencontrent ceux de la Teranga, un vrai clash en perspective.

Une place pour deux lions
Le Cameroun opposé au Sénégal une fois encore au stade Omnisports de Yaoundé. La rencontre de rugby mettant face à face les deux pays sera plus qu’une simple rencontre sportive. Pour les deux équipes, une victoire signifie l’ascension dans la sphère des compétitions de rugby en Afrique. Le vainqueur partira de la zone «C», pour pouvoir participer aux éliminatoires de la coupe du monde 2015.

Pour le Sénégal, priver une nouvelle fois le Cameroun d’une qualification majeure, est assez tentant. Grosse pression donc sur les rugbymans camerounais. Selon de nombreux observateurs, ils ont bénéficié des circonstances favorables. Les zambiens arrivés la veille du match après un long voyage n’auraient pas été très en jambe. Non! dit le coach camerounais: Ce n’est pas une question de fatigue, nous sommes à un niveau important de compétition, et personnellement, j’ai vu que les gars ont bien joué, ils ont su apporter la percussion sur les côtés, et cela s’est concrétisé par une belle victoire, même si, nous avons manqué plusieurs fois l’occasion de tuer le match comme on dit, a déclaré Philipe Vila, le sélectionneur national des lions du rugby. D’un autre côté, le rugby camerounais a beaucoup évolué, et des analystes pensent qu’il serait dommage que cette équipe n’ait pas l’occasion de monter d’un cran dans les challenges. Nous avons aujourd’hui de gros professionnels, qui évoluent dans des équipes et des pays où le rugby est très avancé. Nous avons un avantage de gabarit sans précédent et des joueurs d’une qualité technique assez importante, il n’y a pas de risque que nous perdions face au Sénégal commente pour sa part un observateur du rugby. Les camerounais peuvent aussi compter sur de bonnes individualités, à l’instar de Patrick Louvat qui joue en Australie, Arsenne Nnomo le géant capitaine qui rappelle la star neo zélandaise du rugby Jonah Lomo, et qui évolue en France, enfin Watchou Tchale de la célèbre équipe française de l’ASEP Perpignan en France, un des meilleurs troisième de ligne.

Des statistiques favorables au Sénégal
Pourtant, les statistiques sont largement en défaveur du Cameroun. Deux fois ils ont rencontré le Sénégal, et deux fois ils ont perdu (11-3 et 7-0). Le Sénégal lui aussi a confirmé ses ambitions. Pour son match d’ouverture contre le Botswana samedi dernier, il a remporté 30 contre 12. Sa stratégie, un jeu rapide qui avance avec le ballon. Une façon de jouer presque similaire à celle des zambiens, avec un meilleur physique en plus. D’un autre côté, toutes les équipes ont eu le temps de s’adapter et la rencontre risque d’être rude. Mais le Cameroun a de nombreux atouts. Nous respectons beaucoup notre adversaire, c’est une bonne équipe. Mais le rugby camerounais lui a acquis de l’expérience. Il est mieux organisé, et les joueurs comme vous le remarquerez, ont eux aussi beaucoup évolué. Je pense pour ma part que personne n’est avantagé par les statistiques, nous avons une stratégie, nous comptons la respecter scrupuleusement et j’espère on aura une belle rencontre. Après le patch contre la Zambie, les indomptables camerounais du rugby à 15, ont poursuivi leur préparation. Les joueurs dans les commentaires se disent très concentrés, et conscient de ce que la rencontre de samedi doit s’achever par une victoire. Une fois encore, le stade devrait être ouvert. Au sein de la population on semble déjà se plaire à s’intéresser à ce sport, qui procure sensations forte et aussi quelques victoires sur le stade mythique Ahmadou Ahidjo. L’entraineur villa en appelle à une grande participation du public, conscient de l’importance d’une victoire. Je pense que nous (camerounais, NDLR), avons perdu quelque chose avec le football maintenant avec le rugby nous avons l’occasion d’occuper une place et d’apporter aux camerounais des victoires qui à mon sens sont bien méritées a-t-il promis. Une fois encore l’accès au stade devrait être libre, et les organisateurs invitent donc le public à venir pousser le rugby camerounais au plus haut.

Philippe Vila, entraineur des Lions Indomptables du Rugby
www.macassins.com)/n

Cameroun: Yaoundé, capitale du rugby africain

Une partie des éliminatoires du championnat d’Afrique de la discipline se déroule du 21 au 25 juin 2011 au stade Ahmadou Ahidjo

Le Cameroun abrite dès ce mardi 21 et ce jusqu’au 25 juin prochain, les éliminatoires de la division 1 «C» du championnat d’Afrique des nations de rugby à 15 dénommé «Africa Cup 2011». La compétition se dispute par groupe, donc trois poules constituées chacune de quatre pays. Cette compétition marque la fin de la saison sportive de rugby sur le continent.

La compétition se déroule sous forme de tournoi au stade Ahmadou Ahidjo avec les meilleures équipes du niveau 1. Outre, le pays hôte, il y a le Sénégal, 8ème africain, la Zambie, classée au 9ème rang et le Botswana, à la 11ème place qui participent à ce tournoi. Dans ce groupe, deux rencontres sont programmées ce mardi 21 juin. En plat de résistance, le Cameroun sera face à la sélection zambienne. En match de lever des rideaux, le Sénégal sera face au Botswana. Il s’agit en effet des demi-finales du tournoi. Car, les vainqueurs de ces rencontres disputeront la finale. Les perdants du jour se rencontreront pour la troisième place samedi prochain. A la fin de cette compétition, les trois premiers pays associés au meilleur deuxième seront qualifiés pour la Coupe d’Afrique des nations, prévue au Maroc. La composition des autres groupes se présente ainsi qu’il suit: dans le groupe 1 « A », l’on retrouve le Kenya, le Maroc, la Namibie et la Tunisie et dans le groupe 1 «B», il y a la Côte d’ivoire, l’Ouganda, Madagascar et le Zimbabwe.

Afin de mieux aborder cette compétition, l’équipe nationale du Cameroun est entrée en stage le 12 juin dernier. Nous avons travaillé sur les phases de conquête, la touche, la mêlée, l’organisation défensive, l’organisation offensive et le jeu au pied, explique Philippe Vila, le coach du Cameroun. Au départ, le technicien français a convoqué 33 joueurs dont 21 professionnels et 12 locaux. A la fin du stage, 24 joueurs ont été retenus pour défendre les couleurs camerounaises. 10Ème au dernier classement des meilleures nations africaines, le Cameroun entend améliorer sa position lors de cette compétition. Ce tournoi permettra aussi de déterminer le champion d’Afrique et successeur de la Namibie, tenant du titre depuis trois ans. A noter que l’Afrique du Sud, l’une des meilleures nations de rugby du monde, ne participe pas à ces éliminatoires du championnat d’Afrique des nations.

Yaoundé sera la capitale du rugby africain, jusqu’au 25 juin 2011
Google images)/n