Mtn Elite One, 23ème journée: Qui accompagnera Lausanne en D2 ?

A quatre journées de l’épilogue de la saison 2010/2011, plusieurs clubs luttent encore pour se éviter la relégation

Mathématiquement, il est acquis depuis quelques journées que Lausanne retournera en Mtn Elite two la saison prochaine. Si l’on s’en tient néanmoins à la résistance qu’a opposée «Les Suisses d’Ongola» à l’Union de Douala, le déplacement des Astres de Douala à Yaoundé ne s’annonce pas de tout repos. Dimanche dernier à Douala, bien que battu à la fin 2-0 par une formation des Nassaras, très en verve depuis l’intronisation de Jules Frédéric Nyongha, Lausanne a joué à fond l’esprit du fair-play. Ce qui est de bon augure pour le public qui se déplacera au stade Ahmadou Ahidjo ce dimanche 26 juin, dès 15h.

Caïman de Douala, qui nage depuis en eaux troubles dans la zone rouge, voit son sort presque scellé. A dix points du premier club non relégable, à quatre journées de l’épilogue de la saison, l’on ne voit pas comment les «Bana ba Ngando» ne retourneront pas au purgatoire de la Mtn Elite Two. Pour continuer à avoir un maigre espoir de se maintenir parmi l’élite, Caïman sera condamné à gagner Yong Boys de Bamenda ce dimanche à Douala, dès 14h. Après ce match en lever des rideaux, Union sera face à Renaissance, une formation de Ngoumou qui peine à s’extirper de la zone rouge. Avec les ambitions diamétralement opposées de ces deux clubs, (Union veut consolider sa deuxième position, pour être africain), cette deuxième affiche du stade de la Réunification s’annonce alléchante. A Garoua, toujours ce dimanche, Coton Sport recevra Scorpion de Be dans son antre de Roumdé Adjia. Scorpion de Be qui est seulement à trois points de Renaissance, le premier club relégable, devra cravacher pour arracher quelques points face au leader, jusqu’ici invincible à domicile. Ce derby de la région du Nord s’annonce donc attrayant. Tout comme devrait être le match University-Canon, au stade municipal de Ngaoundéré. Les Cop’s de Dang, 11ème au classement, sont encore à la recherche des points pour s’éloigner de la zone rouge. Canon, déjà éliminé de la Coupe, risque de passer une saison infructueuse. Le Kpa Kum, sixième avec 31 points, à 16 longueurs du leader et neuf du dauphin, est loin de concrétiser ses objectifs de début de saison, qui était celui de terminer la saison au moins au deuxième rang, synonyme de qualification pour la Ligue des champions.

Quant à l’Unisport du Haut Nkam, quatrième avec 37 points, il peut encore rêver d’être africain. Mais pour continuer de rêver, il devra battre Tiko United, à domicile. Ce qui n’est jamais facile. Enfin, deux équipes du ventre mou du classement -Panthère, cinquième et Sable, 7ème- s’affronteront à Bangangté, au stade municipal, dès 15h. Si au sommet du classement Coton Sport a le profil idéal d’un futur champion, les choses semblent encore un peu indécises au bas du classement, sauf pour Lausanne.

A quelque jours de la fin de la saison, plusieurs clubs luttent encore pour éviter la relégation
Mboa Blog)/n

MTN Elite One: Programme de la 17ème Journée

Les matches comptant pour la dix-septième journée du Championnat MTN Elite One se dérouleront ce 30 avril

STADE OMNISPORTS AHAMADOU AHIDJO
15 H 30: AS LAUSANNE DE YAOUNDE # CANON SPORTIF DE YAOUNDE
A: MANDENG BAKALY
A1: OUSMANOU INOUA
A2: YEMI Serge
4e: MOUANDJO KALLA
Coordinateur Général : AYANGMA Hector
Commissaire : AMOUGOU Richard

STADE MUNICIPAL DE BAMENDA
15 H 00: YONG SPORT ACADEMY # SCORPION FC DE BE
A: ITONG Christian
A1: NOUPOUE Elvis
A2: NDAM Blaise
4e: GAH KEMI
Coordinateur Général : FORKWA Louis FUNWIE
Commissaire : ETOGO MENGUE

STADE OMNISPORTS DE GAROUA
16 H 00: COTON SPORT DE GAROUA # UNION SPORTIVE DE DOUALA
A: OTTOU Mathurin
A1: LAMBI Joseph
A2: JANI Benedict
4e: DAÏROU GAMBO
Coordinateur Général : KILOA FALOU
Commissaire : DAÏROU NDJITOUEN

STADE MUNICIPAL DE TIKO
15 H 00: TIKO UNITED # NGAOUNDERE UNIVERSITY
A: JUENKOU Aurélien
A1: BAMOCK Francis
A2: NGO’ON MBELECK
4e: TOCKE Thierry
Coordinateur Général : NDUMBE EYOUM SAMA
Commissaire : AKINI Raoul

STADE MUNICIPAL DE BAFANG
15 H 00: UNISPORT DU HAUT-NKAM # SABLE FC DE BATIE
A: NLEPNA David
A1: DOURIGNA Claude
A2: ABBO Edmond
4e: EKOKOBE Ernest
Coordinateur Général : WONTCHEU DJOMKAM
Commissaire : NGWEBAP David

STADE DE LA REUNIFICATION DE DOUALA
14 H 00: LES ASTRES FC DE DOUALA # RENAISSANCE DE NGOUMOU
A: HAMADOU SADOU
A1: HAMAN SAÏD
A2: ALFAKI ABOUBAKAR
4e: MENKOUANDE Evarist
Coordinateur Général : NDOUMBE Léa François
Commissaire : YANGA Mathieu

16 H 00: CAÏMAN CLUB DE DOUALA # PANTHERE SPORTIVE DU NDE
A: MAL SOULEY
A1: AWONO Emmanuel
A2: TEMUKUM Evarist
4e: BOYA KEDI
Coordinateur Général : NDOUMBE Léa François
Commissaire : NGOYO Léon


Journalducameroun.com)/n

Mtn Elite One, 14ème journée: Coup d’envoi de la phase retour

Après une pause de deux semaines due aux 32ème de finale de la Coupe du Cameroun, le championnat d’élite reprend ses droits ce dimanche

Le championnat national de football d’élite du Cameroun dénommé Mtn Elite One reprendra dès ce dimanche avec les matches comptant pour la première journée de la phase-retour. Cette 14ème journée, qui se déroulera en deux phases, sera marquée par le match au sommet entre Coton Sport et Astres de Douala à Garoua, et par une lutte intense pour le maintien avec des matches opposant des équipes du milieu et du bas du classement. La rencontre du stade de Roumdé Adjia s’annonce prometteuse entre deux équipes qui prétendent aux titres. Si Coton Sport a terminé la phase-aller avec le titre symbolique de champion avec 28 points, Astres de Douala, 4e au classement à sept longueurs du leader, ne cache pas son ambition de triompher cette saison. Après un début de championnat poussif, «les Brésiliens de Bépanda» ont depuis démontré qu’ils sont en regain de forme. Pour preuve, dimanche dernier, ils ont largement dominé Persévérance (4-0), dans un match comptant pour les 1/32ème de finale de la Coupe du Cameroun.

Mais face à Coton Sport qui jouera à domicile, et qui vise le doublé, la rencontre sera forcément plus disputée. Les autres rencontres de dimanche mettront aux prises des formations du milieu et du bas du classement. A commencer par le match du stade municipal de Banganté à 15h, où Panthère, 5ème, recevra la lanterne rouge Lausanne qui ne compte que deux points à son compteur après 13 journées; de l’inédit dans l’histoire du football moderne camerounais. A 15h30, le stade municipal de Ngaoundéré abritera le match University contre Unisport. Une partie au cours de laquelle la formation locale University de Ngaoundéré, 9ème avec 17 points, voudra s’éloigner de la zone rouge. Tandis que les visiteurs d’Unisport du Haut Nkam, 2ème, tenteront de se rapprocher du leader. Dimanche à 15h, le stade de la Réunification abritera le match Caïman de Douala-Tiko United. Après une première partie de saison secouée par de nombreuses luttes internes (démission du président Petit Pays, changement d’entraîneur.), «les Bana ba ngando» nagent en eaux troubles.

L’équipe phare du canton d’Akwa est avant-dernière avec 13 points. Pour relancer la machine de Caïman, Narcisse Mbangué, qui a remplacé Petit Pays, a nommé il y a trois semaines, Honoré Bile Tanga comme patron technique du club. Considéré à Akwa comme un sauveur, (il avait fait monter Caïman en D1 en 2007), ce dernier est cette fois-ci face à un énorme défi : maintenir Caïman parmi l’élite. Pour bien commencer son redressement, Caïman voudra battre Tiko United qui sait souvent faire preuve de rigueur et de combativité, même en jouant à l’extérieur. Un match qui méritera aussi le déplacement du public sera celui du stade municipal de Mbouda, où Sable de Batié, 6ème, accueillera l’Union sportive de Douala, 3ème. A cause du match du premier tour éliminatoire des jeux Olympiques de Londres 2012 entre le Cameroun et la Tanzanie au stade Ahmadou Ahidjo ce dimanche, les matches Renaissance de Ngoumou-Yong Sport Academy, et Canon de Yaoundé-Scorpion de Be ont été reportés au mercredi 30 mars.

Le championnat d’élite reprend le 27 mars
Journalducameroun.com)/n

Mtn Elite One, 13ème journée: La phase aller entre en gare

Dimanche, au terme des matches de la 13ème journée, Coton Sport qui reçoit Lausanne sera sacré champion de la 1ère partie de la saison

Avec une avance de trois points sur son poursuivant Union de Douala, et un goal average considérable, le leader Coton Sport, sauf catastrophe, sera symboliquement sacré champion de la phase aller dimanche prochain. Surtout que l’équipe phare de Garoua, qui n’a perdu jusqu’ici qu’un seul match, partira favori face à Lausanne, lanterne rouge, avec deux points. Auteur de match encourageant face à Caïman (1-1), Lausanne, qui espère avoir entamé son redressement, ne partira pas à Garoua en victime expiatoire. Loin s’en faut.

Pendant les trois semaines de pause, pour cause de participation du Cameroun au Championnat d’Afrique des nations, Lausanne a recruté un nouvel entraîneur, François Xavier Nnanga. Ce dernier est le quatrième coach du promu depuis le début de la saison. Souleymanou Aboubakar a préparé le début de saison des Suisses d’Ongola, mais il a été évincé avant le début du championnat. Yahaya Anoura a pris sa relève, mais il a été emporté par la mauvaise entame de saison. Pour le remplacer, Jean Philippe Njampa a été intronisé patron technique. Mais les résultats sont restés les mêmes, nuls. Néanmoins, François Xavier Nnanga pense que le maintien reste possible : « Dans un championnat à trois points, les choses vont parfois très vite. Il suffit pour nous de gagner une série de matches pour sortir de la zone de relégation».

A Yaoundé, le stade Ahmadou Ahidjo abritera deux rencontres qui constituent de chaudes empoignantes en perspectives. En levée des rideaux à 14h, Renaissance de Ngoumou, 10ème, sera face à Scorpion de Be, 8ème. Après ce match des équipes du vendre mou du classement, Canon de Yaoundé, 6ème, défait la journée précédente par Union, va essayer de se rassurer devant Sable de Batié, 15ème au classement. Le stade de la réunification de Douala connaîtra également un après-midi, à priori, agréable, qui vaudra le déplacement de la cuvette de Bépanda. A 14h, lors du derby de la capitale économique, Caïman, 13ème, sera aux prises avec les Astres de Douala, 4ème et en net regain de forme. Après ce match, le dauphin Union, qui est sur un nuage, recevra Tiko united, 7ème.

Dès 15h ce dimanche au stade municipal de Banganté, le public assistera à un derby régional. Panthère du Ndé, qui comptabilise 18 points et est 5e au classement, va défier son voisin d’Unisport du Haut Nkam. Une équipe qui, avec sa 3e position, connaît une première moitié de championnat plus qu’encourageante. Dans le même temps au stade municipal de Ngaoundéré, University, reléguable, accueillera Yong Sport Academy, 11èmeau classement. Un match où les trois points mis en jeu vaudront de l’or. Car celui qui perdra ce match pourra replonger dans la zone rouge.

Lausanne, la lanterne rouge du championnat camerounais Elite One
Journalducameroun.com)/n

9ème journée Mtn Elite one: Union de Douala, l’éloge de la vitesse

Les Nassaras ont remporté une précieuse victoire à Yaoundé face à Lausanne (3-2). Cependant, pour aller plus haut, le refaire à chaque match

Les joueurs de l’Union pouvaient sourire dimanche soir après leur succès sur Lausanne (3-2). Mais sans trop en faire. Ils savent bien que, pour atteindre enfin le destin qu’on leur promet et dont ils rêvent, ils doivent encore faire plus. Car avec l’Union, il y a souvent un mais. Depuis quelques années, Union de Douala développe un jeu alléchant, sans pour autant arracher une place qualificative pour les coupes africaines. Pour afficher ses ambitions, la démonstration de force face à Lausanne a commencé à la 18ème minute. Suite à un centre venu de la droite, Joseph Ngome Ntombé a marqué d’une frappe soudaine du pied droit. Les locaux ont essayé de réagir à la 32ème minute, suite à un retourné acrobatique de Minla’a qui est passé à côté du montant gauche du portier des Nassaras. Après cette tentative, les visiteurs allaient continuer à maîtriser jeu, jusqu’à la pause.

Cinq minutes après la pause Joseph Ngome Ntombé signe un doublé grâce à un joli coup de tête. Une fois menée par deux buts à zéro, la lanterne rouge allait réduit le score à la 54ème minute par Bodiong Moussi. Sur une action bien combinée, le milieu de Lausanne a surpris le portier de l’Union d’une frappe puissante du pied à gauche. L’euphorie de Lausanne sera de courte durée. En continuant à développer un jeu rapide et incisif, Union creuse l’écart. La défense centrale de Lausanne prise de vitesse, lors d’une passe en profondeur, et son gardien de but commettent une faute dans la surface de réparation. A la 65ème minute, Charles Edoa Nga, l’avant centre de l’Union se fait justice en concrétisant le penalty. A trois minutes de la fin, contre toute attende, Lausanne ramène le score à 3-2. Sur un tir de Lontio, Willy Eyee Akono, qui venait de faire son entrée, prolonge le ballon dans la cage vide. Pendant le temps additionnel, Joseph Alexandre Bissi, en voulant dribbler le portier de Lausanne manque l’occasion de rendre plus sévère la victoire de l’Union.

A la fin du match, Willy Eyee Akono, l’avant centre de Lausanne, auteur du deuxième but de son club n’a pas caché sa déception: Je suis déçu pour cette nouvelle défaite. L’Union nous a battu grâce à l’expérience de ces éléments. Mais aussi, nous avons perdu le match à cause du manque de concentration à des moments cruciaux. Néanmoins, il y a un léger mieux dans la production du jeu. D’ailleurs, pour la première fois depuis le début de la saison, nous avons inscrit deux buts au cours d’un match. A force de travailler, le succès viendra. Malgré notre dernière position, le meilleur reste à venir.

Les joueurs de Lausanne de Yaoundé
Journalducameroun.com)/n

Quant à Joseph Ngome Ntombé, le double buteur de l’Union de Douala, le sourire en coin, il pense que: Nous avons eu la chance d’un club qui veut être champion. La majorité des actions que nous loupons souvent ont été concrétisée cet après midi. Cette victoire, nous la devons aussi à notre mental. Malgré les deux buts que nous avons encaissés, suite à des erreurs individuelles, nous n’avons jamais baissé la pression. Surtout que nous avons joué face à une formation qui nous a opposé une forte résistance. On peine à croire qu’elle est dernière avec un point. Personnellement, les clubs de Yaoundé me sourient, je compte faire de nouveau un bon match face à Renaissance, la semaine prochaine.

Tous les résultats du week-end
Eliminatoires J.O. 2012: tournoi Féminin
15/01/2011, Cameroun – Mali (5-0)

MTN ELITE ONE, Huitième Journée
09/01/2011, Renaissance-Panthère(1-0), Canon-Cotonsport(1-1), Union-Ngaoundéré(1-0), Scorpion-Tiko(2-2), Unisport-AS Lausanne(1-0), Sable-Caïman (1-1), YOSA – Les Astres(0-1)

MTN ELITE TWO, Septième Journée
15/01/2011, CNI/UIC-Sahel (2-0), AS Matelots-DAC (1-0), Njalla Quan-Aigle (1-0),
16/01/2011, Santos-Fovu(0-1), APEJES-Roumde Adjia(5-1), TKC-Mayo Rey(0-0)

17/01/2011, Achille-Avenir

Les Nassaras Boys de Douala
Journalducameroun.com)/n

Cameroun: Revue de la presse du vendredi 19 novembre 2010

Le Budget 2011, l’affaire Lausanne en football, l’attaque de Bakassi et les policiers relevés de leur fonction ont fait l’actualité cette semaine

Le quotidien Cameroon Tribune est celui qui a accordé de nombreuses pages sur le projet de budget de l’année prochain qui est débattu à l’Assemblée nationale. « Budget 2011 : Priorité aux infrastructures » est le titre de sa grande une du mardi 16 novembre. Selon le quotidien national bilingue Le ministre des finances reconnaît que les attentes sont plus grandes, mais il faut miser spécifiquement sur ces filières là. Notre balance commerciale n’est pas très bonne. Le Cameroun dépense trop d’argent pour acheter de la nourriture. Aujourd’hui, l’argent généré par l’exportation du cacao, du café et du coton est réutilisé en termes de devises pour importer du poisson, du riz, du blé, du sel. En remettant des Camerounais dans les plantations, ces recettes d’exportation serviront à l’achat des équipements et le financement du développement a-t-il déclaré. Le quotidien Mutations sur le sujet pense que même si au cours de l’exercice en voie d’achèvement, l’on n’est toujours pas en voie d’atteindre les 70% d’exécution des 244 contrats de travaux d’entretien des routes en terre et bitumées passées avec des entreprises. Toujours dans le domaine des infrastructures routières, le chef du Gouvernement a notamment indiqué qu’au cours de l’exercice à venir, environ 350 kilomètres de routes devraient être bitumées sur l’ensemble du territoire, même si aucune indication n’a été donnée sur les axes prévus par ces aménagements. Des travaux qui devraient compléter ceux encore en cours dont l’éternelle nationale n°10 Ayos-Abong Mbang-Bonis qui est toujours en cours selon Philémon Yang

En football, l’affaire Lausanne a fait oublier la polémique fecafoot-Fovu. La Nouvelle Expression titre: « Yaoundé: Trois équipes pour un match de football. » Selon elle, deux équipes différentes d’As Lausanne se sont présentées au stade Ahmadou Ahidjo pour affronter la Panthère sportive du Ndé. Pour le Jour : « Yaoundé : L’affaire Lausanne perturbe la première journée. » Les deux factions du club d’Anguissa se sont retrouvées au stade Omnisport de Yaoundé. Quelques minutes avant le coup d’envoi, le groupe dirigé par le fondateur déchu de cette équipe, Samuel Noufessi, s’est retrouvé dans les vestiaires en même temps que celui, reconnu par la Fécafoot, dirigée par Siméon Feussouo. Au point où, raconte le journal, La police a été obligée d’intervenir pour libérer des joueurs, séquestrés par une faction du club d’Anguissa. Selon Cameroon Tribune, il s’agit tout simplement d’un « cafouillage au démarrage » de la saison de MTN-Elite one. Toutefois, selon ces quotidiens, la saison a fini par commencer et les programmations des matchs sont respectées.

La plupart des quotidiens ont ouvert leur parution du jeudi 18 novembre par l’attaque de Bakassi, même si toutes ne s’accordent pas sur les chiffres. Selon La nouvelle Expression : « Bakassi : Une attaque rebelle tue 5 Camerounais Dont trois éléments du Bir. » Le Jour quant à lui parle de : « Bakassi : Deux soldats du Bir tués au cours d’une attaque armée. » Deux victimes civiles ont également été enregistrées lors de l’incident qui s’est produit autour des installations de la compagnie pétrolière Perenco, autour de 21 heures, lundi 16 novembre 2010. De source militaire, les éléments tués au cours de l’assaut lancé par des hommes munis de mitrailleuses et de fusils à pompe assuraient la sécurité des installations pétrolières. Les assaillants, opérant à bord de plusieurs pirogues à moteur ont tiré à bout portant, sans sommation, sur leurs victimes avant de rebrousser chemin dans la précipitation. Presque tous portaient des cagoules noires, a indiqué un employé travaillant pour le compte d’une compagnie pétrolière. Selon Mutations, l’attaque d’un bateau près d’une plate-forme pétrolière, a causé la mort de trois soldats camerounais, du pilote, du mécanicien et d’un assaillant. De sources concordantes, les attaques commencent à se multiplier au large de Bakassi malgré la présence du Rio del Rey, une tour d’observation dans le golfe de Guinée à partir duquel, grâce au Gps, les forces de sécurité devraient repérer tous les gestes suspects dans ces milliers d’ilots de Bakassi.

En économie cette semaine, La Nouvelle Expression a mis en exergue la douane : « Administration douanière: Embellie notoire dans la collecte des recettes » le journal explique quela douane camerounaise va atteindre son objectif de 499 milliards prescrit en début d’année par le ministre des Finances (Minfi) pour cet exercice de 2010. La promesse est de la directrice générale de cette administration. Minette Libom Likeng va même plus loin, en rappelant qu’il n’est pas exclu que cet objectif soit largement dépassé comme l’année dernière.

Et pour le fait de société cette semaine, c’est : «La statue de la liberté vandalisée à Douala» relaté par Mutations.
La statue de la liberté a décidément beaucoup de charme. Après qu’une femme soit montée toute nue, il y a près de deux mois, c’est un homme, dévêtu, qui a grimpé sur le monument. Mais en essayant de défigurer cet objet d’art. La messe a commencé à 7h 15 au rond point Deïdo, ce dimanche, 14 novembre. Lorsqu’un homme, en tenue d’Adam, escalade le monument situé à cet endroit. Un policier en faction à ce carrefour, a tenté en vain de le retenir. Les conducteurs de mototaxi ont alors entrepris de l’arroser de pierres pendant environ cinq minutes. La pluie de projectiles qu’il a essuyés n’a pas réussi à entamer sa détermination. Le vandale du dimanche s’est alors mis à démonter systématiquement les parties composant le monument… Finalement, c’est le sergent Bayemi, armé de cordage qui s’est lancé à l’assaut de l’homme.


Journalducameroun.com)/n

Football Elite one: Des couacs dès l’ouverture de la nouvelle saison

Absence de licence, dispute sur la paternité du club. La première journée du championnat a été émaillée de quelques incidents

Le ton acerbe de l’entraîneur de coton sport de Garoua lors de la conférence de presse donnée à Douala la veille de son match contre Astres disputé samedi 13 novembre. Comptant pour la première journée du championnat national de football Elite one, ce match annonçait déjà les couleurs de cette ouverture de la nouvelle saison. Le technicien français Denis Lavagne ne s’était pas gêné pour accuser la fédération camerounaise de football, Fécafoot, d’incompétente au vue de l’incapacité de celle-ci à établir à temps les licences des joueurs. L’entraîneur qui apparemment en a ras-le-bol, s’insurgeait du fait qu’à 24h de son premier match, il n’y avait toujours pas de licence à la disposition des joueurs alors que le championnat était interrompu depuis cinq mois. Les explications de Junior Binyam en charge de la communication de la Fécafoot, selon lesquelles la faute revenait aux secrétaires administratifs des équipes, avaient été vite balayées du revers de la main par Denis Lavagne. Sans surprise, le problème lié à l’absence des licences s’est posé lors des matches du week-end. C’est notamment le cas de Sable de Batié, battu au stade de Réunification de Bépanda, 2-0, par l’Union de Douala s’en est pris à la fédération puisque le club a été obligé de jouer sans 9 de ses titulaires pour cause d’absence de licence, selon le coach Likoumba.

Deux factions de Lausanne face à Panthère
Outre les problèmes de licence, l’ouverture de la saison a été également marquée par une scène à la limite insolite mais pourtant révélatrice de l’environnement du football camerounais. Dimanche après-midi, As Lausanne s’est présentée au stade omnisports Ahmadou Ahidjo avec deux équipes pour la réception de Panthère sportive du Ndé. La faction emmenée par le fondateur Samuel Noufessi, débarqué récemment au club, s’est montrée alors qu’au même moment l’autre faction reconnue par la Fécafoot était entrain de remplir les formalités d’usage dans les vestiaires. Comme il fallait s’y attendre, il y’a eu une vive opposition entre les deux équipes. L’intervention des forces de l’ordre a permis de calmer la situation et c’est finalement la formation de Lausanne de Feussoua qui a livré le match, remporté par les visiteurs par 1 but à 0, dont l’entraîneur n’est autre que l’ancien lion indomptable, Louis Paul Mfedé.

Une faction de Lausanne a fait le sit-in au stade
Journalducameroun.com)/n

MTN Elite One, 1ère journée: L’affaire Lausanne joue les prolongations

Après moult altercations avec les forces de l’ordre, une faction du nouveau promu s’est fait battre par Panthère, (0-1)

La lutte de leadership au sein de Lausanne FC continue de pourrir la vie au sein de ce club, nouvellement promu à Mtn Elite One, l’élite du football camerounais. Alors que l’on croyait la hache de guerre enterrée entre Samuel Noufessi, le fondateur du club et Siméon Foussouo, le président reconnu par la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), l’on a assisté hier au stade Ahmadou Ahidjo à un spectacle de mauvais goût. Pour ce match d’ouverture de saison à Yaoundé, il a fallu l’intervention des forces de maintien de l’ordre pour expulser de l’aire de jeu, une équipe de Lausanne, faction Samuel Noufessi, celle qui a accédé en première division. Sous les menaces des éléments du Groupement mobile d’intervention (Gmi), les hommes de Samuel Noufessi, qui ont foulé l’aire de jeu en escaladant la barrière, ont vidé les lieux, têtes basses. Inconsolables pour la plupart, certains en club depuis la catégorie des minimes, voient déjà cette saison se dessiner en pointillée. A signaler que depuis deux mois, le clan de Samuel Noufessi travaille d’arrache pied au stade d’Anguissa pour préparer la saison 2010/2011. Dans le même temps, l’autre faction de l’équipe, composée de joueurs issus d’autres formations, qui n’ont pas participé à l’accession parmi l’élite, s’entraine du côté du quartier Nkolbisson, sous la direction de Mme Fonun Victorine.

Un club, deux présidents
Pour comprendre le bicéphalisme à la tête de Lausanne, le malaise qui mine ce nouveau promu en Mtn Elite One, il faut remonter aux deux derniers congrès des «Suisses d’Ongola ». A la fin de la saison dernière, une fois son club promu parmi l’élite, Samuel Noufessi a convoqué un congrès. Lors de cette assise au cours de laquelle la principale résolution avait été la mise à l’écart de Siméon Foussouo, aucun membre de la Fécafoot n’y avait pris part. Quelques jours plus tard, Siméon Foussouo a convoqué un autre congrès, sous l’égide de la Fécafoot. Ce sont finalement les résolutions prises lors du congrès du clan de Siméon Foussouo qui ont été prises en compte par l’instance faitière du football camerounais. A la cellule juridique de la Fécafoot, l’on indique simplement que : C’est Samuel Noufessi, qui avait par écrit délégué le pourvoir de président à Siméon Foussouo.

A l’aube de la saison 2009/2010 de Mtn Elite Two, Samuel Noufessi, à la recherche de nouveaux partenairex pour renflouer les caisses du club qu’il a crée de toutes pièces, a fait de Siméon Foussouo, alors vice président de Lion Ngoma, le président délégué de Lausanne FC, une modeste formation du quartier Anguissa à Yaoundé. Les choses ont semblé bien marcher au départ. Mais une fois que les deux dirigeants étaient assurés de la montée du club en D1, les premières dissensions sont nées et depuis quatre mois le divorce est prononcé. Le match initialement prévu à 15h30 a commencé avec 45 minutes de retard. Après de long moment de discussions, d’invectives, d’insultes et de tentatives de . conciliabules, sans trouver de solution, Alain Selema, le commissaire du match s’est retrouvé avec deux équipes se présentant avec les maillots et licences de Lausanne FC, certaines de la saison 2009/2010. Impossible donc de jouer un match dans ces conditions. Il s’est vu contraint de faire appel aux forces de l’ordre qui ont expulsé de l’aire de jeu, joueurs et encadreurs de Lausanne Fc, version Samuel Noufessi. Même la présence de l’avocat de Samuel Noufessi dans l’arène n’a pu rien apporter. Au terme d’un match de faible niveau technique, Panthère du Ndé a battu Lausanne FC (1-0), grâce à un but d’Emma Mimba, à la huitième minute. Au vu des antagonismes entre les deux factions, l’affaire Lausanne est loin d’être terminée.

Lausanne, les policiers négocient la sortie
Journalducameroun.com)/n