Le camerounais Francis Ngannou opéré du genou droit aux États-Unis

Champion des poids lourds de l’UFC, Francis Ngannou s’est fait opérer du genou droit avec succès à Los Angeles, ce samedi.

Des nouvelles rassurantes pour la star mondiale du MMA. Comme prĂ©vu, le champion du monde camerounais de l’UFC des poids lourds Francis Ngannou  s’est fait opĂ©rer du genou droit Ă  Los Angeles, ce qui va l’empĂŞcher de prendre part Ă  tout combat avant plusieurs mois. « L’opĂ©ration du genou s’est très bien passĂ©e aujourd’hui. C’est l’heure de la rĂ©Ă©ducation pour tout ramener Ă  la normale et se remettre sur de bons rails », a commentĂ© la lĂ©gende de 35 ans ce samedi sur ses rĂ©seaux sociaux.

En janvier dernier, Ă  l’issue de sa victoire par dĂ©cision unanime contre le Français Ciryl Gane pour la dĂ©fense de son titre, Ngannou avait rĂ©vĂ©lĂ© avoir combattu avec le genou blessĂ© et endommagĂ© au niveau des ligaments croisĂ©s. « Comme j’avais un handicap avec un ligament croisĂ© antĂ©rieur dĂ©chirĂ© il y a trois semaines, j’ai saisi l’occasion au sol car je n’Ă©tais pas très stable sur mon genou », avait-il confiĂ©.

« Je pense que nous pouvons tous convenir qu’il mĂ©rite un peu de temps pour rentrer chez lui et ĂŞtre avec sa famille et ses compatriotes. A son retour, nous prĂ©voyons qu’il se fasse opĂ©rer puis qu’il commence le processus de rĂ©tablissement afin de pouvoir ĂŞtre de retour Ă  100% dès que possible », avait ajoutĂ© son manager Marquel Martin, alors que le contrat de Ngannou avec l’UFC arrivera Ă  son terme Ă  la fin de l’annĂ©e.

Invité exceptionnel du Super Moscato show  mardi dernier sur RMC, « The Predator » en a profité pour faire le point sur sa situation : « Je m’entends avec eux, je suis juste pas d’accord avec eux. Il y a une différence. Je ne suis pas d’accord avec leur façon de faire les choses et la façon dont on m’a traité. Je n’ai pas été d’accord pour certains principes. Je ne suis pas d’accord avec certaines clauses du contrat que je ne veux pas signer. C’était une erreur d’avoir signé ça une première fois. »

« J’ai respectĂ© ma clause mais je veux de la latitude et la libertĂ© de me mettre sur le piĂ©destal en tant qu’homme libre (free agent sans contrat, ndlr) avant de resigner, a-t-il insistĂ©. (…) Ce n’est pas fini avec l’UFC. Il y a la possibilitĂ©. Je n’ai pas fermĂ© la porte avec l’UFC. J’ai toujours laissĂ© la porte ouverte, tant que l’UFC revient Ă  la raison et dĂ©cide de m’Ă©couter. »

Il est aussi revenu sur ses envies de passer Ă  la boxe anglaise, en abordant la question d’un duel face Ă  la star Tyson Fury. « On veut organiser un combat, a confirmĂ© Fury. Cela fait longtemps que je veux me battre en boxe anglaise et surtout, l’opportunitĂ© avec Tyson Fury cela fait deux ans que l’on se chauffe un peu sur les rĂ©seaux sociaux. On n’est pas encore en contact. »

MMA : comment le Camerounais Francis Ngannou est resté l’homme le plus fort du monde

Au terme d’un combat épique, d’usure, le tout puissant champion UFC des lourds a épuisé Gane. Ainsi, le Camerounais Francis Ngannou conserve son titre de champion du monde UFC dans la catégorie.

La lĂ©gende camerounaise du MMA (arts martiaux mixtes)  a conservĂ© sa ceinture mondiale UFC des poids lourds en battant le français Ciryl Gane par dĂ©cision unanime. Patient et plus puissant, le Camerounais Francis Ngannou a montrĂ© qu’il restait le meilleur chez les lourds. Le Français Ciryl Gane, qui a opposĂ© une forte rĂ©sistance, s’est dit déçu Ă  la fin du combat, mais a tenu Ă  fĂ©liciter son adversaire.

C’est en veillant devant le petit Ă©cran que les amoureux des sports de combat ont pu assister Ă  cette bataille. Et c’est au bout des cinq reprises, très serrĂ©es et pas toujours spectaculaires, que Ngannou, 35 ans, s’est imposĂ© sur dĂ©cision unanime des juges (48-47, 48-47, 49-46). Il ajoute ainsi une 17e victoire Ă  son palmarès (3 dĂ©faites) et inflige Ă  Gane, 31 ans, son premier revers en 11 combats.

Il est un peu plus de 7 heures ce dimanche au Cameroun quand Francis Ngannou  lève un bras vers le ciel d’Anaheim dans la banlieue de Los Angeles en signe de victoire. Les juges par décision unanime décident qu’il reste l’homme le plus fort du monde « the baddest man on planet earth » pour reprendre les mots de l’UFC.

Tête basse, son adversaire Ciryl Gane s’en doute au moment du verdict que personne ne discute. Le score ? 48-47, 48-47, 49-46 en faveur du natif de Batié : « C’est un grand soulagement, glisse le vainqueur au micro de RMC Sport en sortant de la cage. Mes 10 derniers mois n’ont pas été faciles. J’ai eu plusieurs pressions psychologiques mais je savais que le plus important était de garder la tête froide. »

Mais rien ne s’est passé non plus vraiment comme prévu. Les uns voyaient Ngannou décrocher une frappe de mule comme il en a le secret pour envoyer rapidement Gane au tapis, complètement KO. Les autres pensaient que Gane allait user son rival, cinq ans plus vieux que lui, en jouant sur sa vitesse. C’était a priori le plan de bataille des deux hommes. Mais c’était oublié que Ngannou a fait des progrès un peu partout.

le Camerounais Francis Ngounou a pris le dessus sur el français Gane

Pour une revanche

« Je savais qu’il serait un adversaire très dur. Il a Ă©tĂ© très bon, difficile Ă  gĂ©rer, mais j’ai fait ce que je devais faire, en restant calme et confiant », a commentĂ© le vainqueur.

AnnoncĂ© comme une des plus gros affrontements de l’histoire de la prestigieuse ligue mondiale d’arts martiaux mixtes, ce choc entre deux combattants qui se connaissaient plutĂ´t bien, pour ĂŞtre tous deux issus de la MMA Factory, l’usine Ă  champions sise Ă  Paris, n’a pas vraiment tenu toutes ses promesses.

L’UFC la plus grande ligue mondiale de MMA promet de venir organiser en France dès que la pandémie aura reculé et permettra de faire voyager son grand barnum sans contrainte. Oui, quoi de mieux que Paris là où ont commencé les deux colosses pour une revanche ? Sauf qu’il y a un hic : Francis Ngannou a peut-être disputé son dernier combat avec l’UFC. Le champion est en froid avec ses patrons.