Acquérir un appartement à la Cité municipale de Mvog-Ada ne sera pas à la portée des “Camerounais lambda”

Information du Comité de pilotage du projet. Le chantier financé par des fonds chinois et soutenu par la communauté urbaine de Yaoundé est déjà réalisé en partie avec deux tours sur les cinq prévues

 

L’acquisition d’un appartement dans l’une des deux tours quasiment achevées de la Cité municipale de Mvog-Ada, à proximité du centre-ville de Yaoundé, sera accessible uniquement aux personnes disposant de “moyens conséquents”, a indiqué un responsable du projet cette fin de semaine.

Les appartements ne sont “pas pour les Camerounais lambda”, pour qui “il existe d’autres initiatives”, mais “à la portée de ceux qui disposent de moyens conséquents”, a indiqué Jean Ngougo, président du comité de pilotage du projet, dans Cameroon Tribune ce 09 octobre.

Le quotidien gouvernemental avance la somme de 1,1 million de F CFA (2 000 dollars) par mètre carré, citant un ingénieur chinois impliqué dans la construction.

Le projet de la Cité municipale de Mvog-Ada est un ensemble de cinq tours prévues sur une superficie de 13 512 m2. Deux premières tours, de 11 niveaux, présentées comme “des bâtiments de luxe”, sont déjà pratiquement achevées. 

Les travaux ont démarré pour deux autres tours de 16 étages, qui seront complétées par une dernière tour de 24 niveaux. 

Les tours devraient abriter des habitations, bureaux et autres aménagements formant un important centre d’affaires dans la capitale du Cameroun. 

La livraison du complexe est prévue en 2023 “si rien ne vient perturber le chantier”, selon Jean Ngougo.

Le projet a été initié il y a environ cinq ans. Le chantier est financé et réalisé par l’entreprise Core Yaoundé Urban Complex Project Company Cameroun (Corecam), filiale du groupe chinois China Communications Construction Company (CCCC). 

La Communauté urbaine de Yaoundé, qui a fourni le terrain, a droit à l’une des deux tours de 11 étages.

Cameroun : plus de 437 millions Fcfa pour la cité municipale de Djoum

Les travaux qui ont déjà démarré connaissent un certain ralentissement.

Le Directeur général du Fonds Spécial d’Equipement et d’Intervention Intercommunale (FEICOM) et le Directeur général du Crédit Foncier du Cameroun (CFC) étaient ce 20 aout sur le site de construction d’une cité municipale dans la commune de Djoum, département du Dja et Lobo, région du  Sud.

Le FEICOM et le CFC sont partenaires dans le projet de construction d’une cité municipale de 30 appartements avec jardin et aire de jeu sur 30 he de terrain. Coût du projet : plus de 437 millions Fcfa.

La visite avait par ailleurs pour but de comprendre les blocages cause du ralentissement des travaux.

Jean Paul Missi Dg du CFC et Camille Akoa du FEICOM ont demandé au maître d’œuvre de se concentrer sur la relance rapide des travaux.

Pour Vincent Foumane Ngane, maire de la commune de Djoum « ces logements sociaux participeront au rayonnement de la ville, mais également ils vont améliorer les conditions de logement des fonctionnaires et autres agents publics qui exercent ici au quotidien ».