Cameroun : un plaidoyer pour instaurer l’assurance dans les programmes scolaires

Il a été présenté par l’Association des employés des compagnies d’assurances de la région de l’Ouest lors d’une journée portes-ouvertes à Bafoussam.

C’est une semaine qui s’achève sous de nouveaux auspices dans la région de l’Ouest du Cameroun. Ceci fait suite à l’organisation d’un salon dédié à la sensibilisation de la population sur les mérites de l’assurance au Cameroun. Il a entre autres été question de mettre l’accent sur le paiement des sinistrés.

Le Cameroun compte à ce jour 28 compagnies d’assurance, dont 17 qui offrent un service d’assurance-vie. Selon une enquête réalisée par le Réseau parlementaire pour la promotion des assurances, le chiffre d’affaires au Cameroun est passé de 209,1 milliards de F à près de 211,5 milliards de F en 2020.

Sauf que, la contribution de la région Ouest ne dépasse pas 01% selon l’enquête. Cette situation s’explique par le faible taux de pénétration de l’assurance dans la région.

« Les gens doivent savoir qu’il existe plusieurs formes d’assurance qui sont des garanties de développement. Comme les dialectes, l’assurance doit être inscrite dans les programmes scolaires pour inscrire sa culture dans les mœurs », suggère le président de l’Association des employés des compagnies d’assurance de la région de l’Ouest, François Fonkou Wolong.