Cameroun : le ministre de la Défense à l’Extrême-Nord pour remobiliser les soldats

Joseph Beti Assomo se rend ce 28 juillet 2021 à Maroua au lendemain d’une série d’attaques attaques meurtrières de la secte islamique Boko Haram.

 

« Le Ministre Délégué à la Présidence chargé de la Défense effectuera une importante visite de travail à Maroua, Région de I ‘Extrême-Nord, les mercredi 28 et jeudi 29 juillet 2021. II sera question de faire le point des opérations de protection des populations ainsi que de la préservation de l’intégrité territoriale de la Région de l’Extrême-Nord », peut-on lire dans le communiqué publié ce jour.

Les attaques répétées de Boko Haram ont endeuillé le pays ces dernières heures. Lundi 26 juillet la secte djihadiste a causé la mort  de cinq militaires et fait trois blessés, un mort dans la population civile  et un blessé. C’était lors de la fusillade du poste de Commandement du Sous-Secteur N°2 de la Force Multinationale Mixte (FMM) de la Commission du Bassin du Lac Tchad, situé dans la localité de Zigue à l’Extrême-Nord.

Samedi 24 juillet 2021, Boko Haram a aussi attaqué le poste avancé de l’opération militaire Emergence 4 situé dans la localité de Sagmé, arrondissement de Fotokol. Huit militaires y ont été tués et 13 blessés.

Dans un communiqué publié hier par le responsable de la communication du ministère de la Défense (Mindef), le Capitaine de vaisseau Cyrille Atonfack Guemo, il indique que l’hydre terroriste Boko Haram semble avoir repris du poil de la bête suite à la restructuration interne de son idéologie et de sa conquête du terrain.

après la visite de Joseph Béti Assomo  dans la région de l’Ouest il y a quelques jours, il se rend  donc aussi à l’Extreme-Nord pour remobiliser les soldats sur l’idéal de protection des hommes et de leurs biens, et de défense de l’intégrité du territoire camerounais.

Cameroun: au moins cinq soldats tués dans un accident de la route à Oku

Le camion qui les transportait a perdu le contrôle et s’est renversé sur la chaussée. Le drame a également fait dix blessés.

Un camion transportant des soldats de l’armée camerounaise s’est renversé sur la chaussée mercredi dernier à Oku, localité située dans la région du Nord-Ouest. Le chauffeur aurait perdu le contrôle du véhicule, ce qui a provoqué le drame. Au moins cinq soldats ont été tués dans cet accident. Dix autres ont été blessés.

D’après certaines informations, le camion est parti de Bamenda pour Oku, où les soldats transportés devaient renforcer les effectifs assignés à la sécurité du domicile de Philemon Yang, le Premier ministre camerounais. Le véhicule aurait été attaqué par des sécessionnistes en cours de chemin, non loin du village Kisotsin. La localité d’Oku fait parler d’elle depuis l’enlèvement de son chef traditionnel, Sentieh Martin Yosimbom. Ses ravisseurs ont posé des conditions au Premier ministre pour sa libération.