SociétéEducation



Il faudra débourser 25 000 pour retirer le diplôme en retard

Les lauréats des examens relevant de l’Office du baccalauréat du Cameroun (OBC) ont un an pour retirer gratuitement leur parchemin.

Selon les informations portées à la connaissance  du public et de la communauté éducative en particulier, plus de 900 000 diplômes sont en souffrance au Cameroun. Ce sont des diplômes des 12 examens que l’OBC a organisés pendant les sessions de 2010 à 2021, ainsi que ceux de la Direction des examens, concours et de la certification. L’OBC, établissement que dirige Etienne Roger Minkoulou, invite les lauréats à retirer leurs parchemins le plus tôt possible. Ils peuvent ainsi le faire jusqu’au 1er janvier 2024. Passé ce délai, ils devront débourser la somme de 25 000 FCFA en raison de leur retard.

L’abandon des diplômes devient un sujet de débat au Cameroun. Depuis quelques années, le ministère des Enseignements secondaires (Minesec) ses délégations, l’Office du baccalauréat du Cameroun et des établissements scolaires lancent des appels. Ils incitent les lauréats à retirer leurs parchemins. Ces derniers saisissent le message mais continuent néanmoins, pour la plupart, d’utiliser des relevés de notes et des attestations de réussite. Des documents faisant foi qui sont délivrés avec plus de célérité que les diplômes. En 2021, le Minesec a signalé plus de 900 000 diplômes en souffrance, dont 665 000 dans les délégations dudit ministère, 225 000 dans les centres d’examen, et 6 000 à l’OBC.

La revalorisation des frais de retrait à 25 000 FCFA incitera peut-être davantage les lauréats à procéder au retrait de leurs documents. Tout comme, passé le délai d’un an accordé pour le retrait gratuit, cette somme peut amener certains à opter pour l’abandon total desdits diplômes.

Suivez l'information en direct sur notre chaîne